Limoges : les Jeux Olympiques s'invitent dans les établissements scolaires

Publié le
Reportage d'Annaick Demars et André Abalo ©Reportage d'Annaick Demars et André Abalo

« Haute-Vienne 2024, en course vers les Jeux ! ». Au collège Ronsard de Limoges (87), les élèves s'adonnent à des ateliers sportifs. Près de 70 000 euros ont été alloués au comité olympique de Haute-Vienne pour financer cette opération, alors que le département a refusé d’accueillir le passage de la flamme olympique.

"Le salut, on le fait au début et à la fin. Ciel, vie, terre." L’escrime, une première pour ces élèves de 6ème du collège Pierre de Ronsard à Limoges (87).

L’objectif de cette journée : faire découvrir plusieurs disciplines à ces enfants mais aussi promouvoir les valeurs du sport et des Jeux Olympiques à l'approche de 2024.

Si certains élèves ne savent pas forcément ce que cela signifie, d'autres ont leur petite idée :

C'est quand on gagne quelque chose et qu'on est heureux ! Si on perd, ce n'est pas grave on se dit que c'est bien d'avoir participé !

Coût du passage de la flamme : 300 000 euros

Grâce au département et aux clubs locaux, les enfants peuvent tester ping-pong, judo, escrime, sports collectifs et même handisport… Avec un budget moins important que si la Haute-Vienne avait accueilli la flamme olympique. Un choix assumé.

Initialement, on a refusé de payer un prix exorbitant pour le passage de la flamme qui se serait élevé à un montant de près de 300 000 euros. On a réfléchi à ce qu'on pouvait mettre en place pour faire en sorte que la jeunesse soit plutôt actrice que spectatrice. Et on a monté cette opération.

Stéphane Ostrowski, conseiller départemental (PS), ancien basketteur et participant aux JO 1984

D’ici à juin 2024, une vingtaine de journées comme celle-ci vont se dérouler à destination des CM2 et des classes de 6ème.

Les sportifs locaux seront mis à profit quand cela sera possible, comme les handballeurs du LH ou les basketteurs du CSP.

L'objectif, c'est qu'on puisse atteindre tous les établissements scolaires du département, du moins que tous puissent être invités.

Charlotte Berger, agent de développement au CDOS (Comité Départemental Olympique et Sportif)

Une manifestation qui se veut une alternative au fait que la flamme olympique ne passera pas en Haute-Vienne… En Limousin, la Creuse (23) a également fait ce choix politique, qui reste toutefois minoritaire en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité