Limoges : les Journées Or rouge, quatre jours pour vendre le savoir-faire de la filière limousine

Les Journées limousines Or rouge, du 21 au 24 octobre 2022, rassemblent à Limoges (Haute-Vienne) les professionnels des filières viande (artisans bouchers, restaurateurs, enseignes de la grande distribution, etc.) et agricole. Cette première journée a débuté avec la vente exceptionnelle de la marque d’excellence de l'éleveuse de vaches limousines Cathy Patureau.

Un rendez-vous incontournable dans le Limousin pour les professionnels des filières agricole et viande (artisans bouchers, restaurateurs, enseignes de la grande distribution, etc.).

Tables rondes, concours, dégustations, ventes aux enchères avec les meilleurs éleveurs de la région... Du vendredi 21 au lundi 24 octobre se tiennent les Journées limousines Or rouge au Champ-de-Juillet à Limoges (87).

Et cette huitième édition démarre fort, avec une vente aux enchères du troupeau de Cathy Patureau, cheptel connu internationalement pour avoir atteint une génétique limousine d'exception. "Je me suis installée en octobre 2001, j'ai repris la suite de mes parents. J'ai essayé de garder le même style d'animaux représentatifs ; j'adore que mes bêtes aient beaucoup d'arrondi de culotte, du lait, de la docilité, de la finesse d'os... Pour faire des mères, il faut du gabarit", explique l'éleveuse de vaches limousines.

"Les bêtes seront vendues en France mais aussi à l'étranger, à des Irlandais, des Galois, des Écossais, des Allemands et des Tchèques, qui savent que le troupeau possède des caractéristiques qui n'ont pas bougé depuis 25 ans. Ils ont ainsi la certitude d'avoir des produits de qualité", explique Jean-Luc Kress, animateur de la vente aux enchères.

C'est le travail de plus de 25 ans de sélection. Ce n'est pas souvent qu'on peut vendre une génétique et une qualité bouchère si haut de gamme.

Jean-Luc Kress, animateur de la vente aux enchères

Du Limousin aux prairies écossaises

8 500, 10 000 euros... Robert Grahm est un éleveur écossais. Depuis 1979, il vient tous les ans à cet événement. Il vient d'acheter une des vaches du cheptel : "C'est une nouvelle lignée de sang pour nous à ramener en Ecosse. Je suis très heureux. C'est un bon prix, j'espère qu'elle aura des bébés !" sourit-il.

Je suis très contente, ça me récompense de tout mon travail que j'ai fait pendant ces années.

Cathy Patureau, éleveuse de vaches limousines

Car ces 48 vaches sont destinées à la reproduction, "le plus possible". C'est un petit déchirement que de s'en séparer, "mais c'est un choix personnel", déclare l'éleveuse "Ce sont de bons élevages, ils vont bien s'en occuper. C'est un pincement au cœur mais je sais qu'elles ne partent pas à la boucherie, elles s'en vont faire des bébés, heureuses dans les prés anglais ! "

Une fin de carrière sur laquelle Cathy Patureau reste discrète, émue : "Je ne sais pas trop quoi dire, c'est trop émouvant."

Son fils, Anthony, a lui aussi décidé d'acheter un des lots. Un taureau. "Léopard, c'était le seul taureau qui me manquait à la collection, pour ainsi dire, de la famille Patureau. Maintenant, on va pouvoir le faire reproduire et avoir de nombreux veaux extraordinaires. Pour la continuité de la maison Patureau, c'était important pour moi et mes clients fidèles. Génétiquement, je n'ai pas de sang dans mon troupeau. On va essayer de faire quelque chose d'assez pur", se réjouit-il, avant d'ajouter "Ça me fait un pincement à moi aussi, c'est pour ça que j'essaie de racheter le meilleur de son troupeau, l'élite."

Lors de la précédente édition, le montant total des ventes s’était élevé à 522 900 euros, soit une somme de près de 9 000 euros par animal en moyenne.

VIDEO : reportage France 3 Limousin sur cette vente d'exception du 21 octobre 2022 signé Laurence Ragon Carole Maillard Bastien Boulesteix

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Beaucoup d'étrangers aux enchères de la vente du cheptel de l'éleveuse Cathy Patureau ©France Televisions
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité