À Limoges, les Passeurs d'Histoires offrent leurs services pendant le confinement

© Colyne Rongère - France Télévisions
© Colyne Rongère - France Télévisions

Pendant le confinement, l'association limougeaude Les Passeurs d'Histoires propose par téléphone des rendez-vous pour permettre à petits et grands de bénéficier de contes personnalisés, à distance. De l'imagination et de l'espoir, tels sont les maîtres-mots des conteurs.

Par Colyne Rongere

Voilà plusieurs jours que Les Passeurs d’Histoires de Limoges ont pris la décision de participer au grand mouvement d’entraide local en cette période de confinement. Une vingtaine de personnes, passionnées par la lecture de contes, offre bénévolement ses services à un auditoire, tout âges confondus.

Nous avons tous les types d'âges. Ça commence à partir de 3 ans, on le fait aussi pour les enfants de l'école primaire, du collège et pour les adultes. Nous les conteurs, nous avons un répertoire varié !

Si l’association tient à respecter les règles liées au confinement, elle trouve des alternatives pour permettre des rendez-vous vivants à travers des appels téléphoniques.

En temps normal, Marie-Noëlle Carado-Peyre est habituée à parler de l’Histoire, elle est guide touristique pour la ville de Limoges. Ponctuellement, à défaut de parler d’une histoire, elle en invente pour les plus jeunes et les aînés afin qu’ils s’évadent en cette période de confinement.
 

Des histoires personnalisées

Marie-Noëlle Carado-Peyre est conteuse depuis près de dix ans. Pour elle, comme pour l’ensemble des bénévoles œuvrant au sein de l’association Les Passeurs d’Histoires, l’important est de personnaliser les rendez-vous téléphoniques qui durent entre 15 et 45 minutes.

Deux temps sont alors à prévoir : ce que Marie-Noëlle appelle le temps de « l’installation » et enfin « le temps de l’histoire ». Le temps de l’installation consiste en une discussion avec les auditeurs et la création d’un environnement propice à l’imagination à l’autre bout du fil.

Nous ne voulons pas enregistrer les histoires ni même les lire. L’important est de s’installer ensemble, sans se voir, surtout en ce moment où nous sommes sur-abondés d’images.

Confinement : les Passeurs d'Histoires au service des autres pendant le coronavirus
Marie-Noëlle Carado-Peyre, conteuse, revient sur l'organisation de ces appels téléphoniques : un moment d'installation dans un premier temps, puis vient le conte. Mais alors, à quoi correspondent ces deux temps ? Journaliste : Colyne Rongère Interview : Marie-Noëlle Carado-Peyre, membre de l'association Les Passeurs d'Histoires (contactée par Zoom) - France 3 Limousin


Faire place à l'imagination

"Et cric, et crac, je sors mon histoire de mon sac" Telle est la façon qu'a Marie-Noëlle Carado-Peyre d'entrer dans le temps de l'histoire, en l'incarnant. Chaque conteur a sa propre approche auprès des auditeurs. "En ce qui me concerne, j’ai une petite ritournelle" confie la conteuse d'histoires.

Nous faisons cela avec les moyens du bord, et surtout avec notre volonté et notre enthousiasme.

Pour les conteurs, pas question d'aborder des thèmes comme la crise sanitaire actuelle. Cette dernière est détournée au cours de l'histoire avec des questions comme celle du confinement "alors, il faut rester chez soi en ce moment, je vais te raconter une histoire autour de cela."

Confinement : à Limoges, Les Passeurs d'Histoires proposent leurs services par téléphone
L'association limougeaude Les Passeurs d'Histoires propose depuis peu un service par téléphone en période de confinement, pour permettre aux plus petits et aux plus grands de bénéficier de contes personnalisés. Une des membres de cette association, Marie-Noëlle Carado-Peyre revient pour France 3 Limousin sur ces instants de "vie" à distance. Journaliste : Colyne Rongere Interview : Marie-Noëlle Carado-Peyre, membre de l'association Les Passeurs d'Histoire (contactée par Zoom) - France 3 Limousin


Mais alors, comment bénéficier de ces histoires ?

Les auditeurs souhaitant bénéficier d'histoires peuvent composer le numéro des Passeurs d'Histoires au 05 55 79 01 09.

Jeanne Charmetant, présidente de l'association, convient alors d'un rendez-vous en fonction d'un planning disponible sur le site internet des Passeurs d'Histoires.

Le jour du rendez-vous entre 17 h et 19 h, les conteurs et conteuses rappellent les familles ou personnes ayant fixé un rendez-vous. Ces moments d'évasion peuvent durer entre 15 et 45 minutes.

Les membres de l'association ont opté pour un support téléphonique pour deux raisons : premièrement pour permettre à l'imagination de "travailler" et dans un second temps pour faciliter son utilisation "les outils vidéos impliquent une plus grande maîtrise des appareils". L'association souhaite rendre son activité accessible au plus grand nombre.

Les Passeurs d'Histoires espèrent que cette activité durera dans le temps. Jusqu'à présent, les retours des bénéficiaires sont "très encourageants". "Ça permet aux gens de rêver un peu et à des personnes seules, ou à des parents qui veulent changer d'approche avec leurs enfants de s'évader."

Sur le même sujet

Les + Lus