Cet article date de plus de 3 ans

Limoges : des squatteurs au cercle de l’union

Les propriétaires du cercle de l’union n’arrivent pas à vendre ce lieu emblématique de Limoges. Des squatteurs en ont profité pour s’y installer. Visite des lieux en compagnie de ses occupants illégitimes.
L'un des lieux les plus emblématiques de Limoges dans un piteux état
L'un des lieux les plus emblématiques de Limoges dans un piteux état © F3 Limousin
Le cercle de l’union est né place de la République en 1844 à Limoges. Les bourgeois s’y retrouvaient pour se détendre et se cultiver. La cotisation s’élevait alors à 75 francs. Le lieu est lié à la grande époque de l’industrie de la porcelaine.

Plus tard, de grands réalisateurs tels que Claude Sautet ou Alain Resnais ont posé leurs caméras au cercle de l’union.

Mais depuis une dizaine d’années, le lieu est abandonné et se dégrade. Le bâtiment devait être vendu à une banque, mais l’affaire n’a jamais été conclue. Alors, les actuels propriétaires cherchent toujours un acquéreur.

Des squatteurs

Le cercle de l’union est devenu le lieu de rendez-vous des toxicomanes. Ses intérieurs ont été pillés et dégradés.

Notre équipe a pu visiter les lieux en compagnie de l’un des actuels squatteurs. Ces derniers veulent y ouvrir un lieu éphémère de création artistique.

Contactés par téléphone, les propriétaires légitimes expliquent que les personnes qui occupent les lieux, aussi respectueuses soient-elles, devront tôt ou tard partir.

durée de la vidéo: 01 min 21
Avec les quatteurs du cercle de l'union ©f3 Limousin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture économie