Cet article date de plus de 3 ans

Limoges : vive inquiétude des salariés des Pages jaunes

Le groupe SoLocal qui détient les Pages jaunes a présenté un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 1000 emplois sur 4 500, dont 800 postes dès 2018. A Limoges, une vingtaine de salariés est concernée. Le site limougeaud pourrait perdre 5 postes de commerciaux.
SoLocal, propriétaire des Pages jaunes, a annoncé le 13 février 2018 un plan "stratégique" passant par la suppression de 1.000 postes d'ici à 2019.
SoLocal, propriétaire des Pages jaunes, a annoncé le 13 février 2018 un plan "stratégique" passant par la suppression de 1.000 postes d'ici à 2019. © France 3 Limousin
Mouvement de grève des salariés des « Pages jaunes », société détenue par le groupe SoLocal ce jeudi 12 avril 2018. Un débrayage organisé de 11 heures à 15 heures à l’appel d’une intersyndicale.

Un mouvement national lancé par la Cfdt, FO, CFE-CGC, CGT, Autonome et la CFTC. Partout en France, les salariés du groupe se mobilisent contre le plan social qui prévoit la suppression de 1 000 emplois annoncé par leur direction en début d’année.

A Limoges, difficile de trouver la modeste agence qui dépend de celle de Poitiers. Elle se trouve à l'espace Galaxie, en zone industrielle nord. Une vingtaine de commerciaux y partage un local d'une douzaine de mètres carrés, leur nouveau bureau depuis un mois. Premier signe direct de la restructuration en cours selon les salariés.

Jean-Marc Bouby, délégué syndicat Autonome de Solocal "Pages Jaunes" déplore cette situation et redoute l'avenir. Car le site Limougeaud pourrait perdre 5 postes de commerciaux dans un contexte déjà difficile. Dans notre région, Poitiers (86) et Eysines (33) sont touchés. 

Grève Pages Jaunes-Limoges ©France 3 Limousin






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie mouvement social social