Lire à Limoges 2021 - Gringe : une déclaration d'amour fraternel qui casse les clichés sur la schizophrénie

Fidèle comparse d'Orelsan, le rappeur et comédien Gringe signe son premier livre "Ensemble, on aboie en silence", dans lequel il partage la plume avec son petit frère Thibault, diagnostiqué schizophrène en 2001. Une déclaration d'amour fraternel qui casse les clichés. Rencontre à Lire à Limoges.

Gringe en dédicace à la librairie Page et Plume
Gringe en dédicace à la librairie Page et Plume © A. Demars / France télévisions

"Un récit sans complaisance, une déclaration d'amour fraternel", le compliment signé Delphine de Vigan est inscrit sur la couverture et  résume bien le livre de Gringe, de son vrai nom Guillaume Tranchant. Celui qu'on connaissait rappeur en solo ou en duo avec Orelsan et les Casseurs Flowters, co-auteur de la série Bloqués, mais aussi comédien chez Andréa Bescond ou Olivier Marchal vient de signer à 41 ans son premier livre, "Ensemble, on aboie en silence" chez Harper Collins, l'histoire de deux frères : lui et Thibault, diagnostiqué schizophrène en 2001.

© Harper Collins

Dans ce récit très touchant écrit à quatre mains, Gringe tente d'expliquer ce que représente la souffrance éprouvée par son frère, en proie à des hallucinations sonores et auditives. 

"Bande de connards ignorants, si vous saviez les efforts de concentration qu'il doit déployer pour se mettre à notre niveau. Quand il cherche ses mots et diffère ses réponses, c'est qu'il compose en temps réel avec ses voix et le flot de pensées que ça génère. Vous avez déjà essayé de répondre à quelqu'un avec un casque audio sur les oreilles, volume à fond ? Faites le test."

Gringe, s'adressant à ceux qui donnent sans savoir leur avis sur son frère

 "Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade" indique une citation en épigraphe du livre. Dans ce récit, Gringe aborde les questions difficiles de la sismothérapie (une forme d'électrochocs) mais aussi la décompensation ou l'hospitalisation sous contrainte qu'il faut parfois envisager lorsqu'un proche est malade.
 

Lire à Limoges 2021 : rencontre avec Gringe, en lutte contre les clichés sur la schizophrénie ©F3 Limousin

Sans pathos, Thibault unit sa voix, ses voix, à celle de son frère dans ce livre pour évoquer notamment ses voyages. 

Thibault a été hyper-stimulé à la sortie du livre parce qu'on levait le voile sur sa pathologie qui était taboue. (...) Avec l'avance du livre, il s'est pris un petit appart, a pris des cours de plongée, il s'est remis en mouvement.

Gringe

 

"Vivre dans un éternel présent, voilà ce qui nous lie, Thibault et moi", écrit Gringe à la fin de son livre. Une expérience littéraire qu'il compte bien renouveler car c'est celle qui "lui a donné le plus de plaisir", nous a-t-il confié. En attendant, son premier album solo "Enfant lune" est toujours disponible. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres