Mai 68 dans le Limousin - Episode 7 : Jimmy Jonquard raconte

Publié le Mis à jour le
Écrit par doublon - martial doublon - codet-boisse
Jimmy Jonquard a vécu les événements de 68 au sein de l'ORTF à Limoges
Jimmy Jonquard a vécu les événements de 68 au sein de l'ORTF à Limoges

Ils ont vécu mai 68. Certains ont participé au mouvement, d’autres au contraire l’ont subi, voire rejeté. Pour les 50 ans du plus important mouvement social du XXe siècle, France 3 Limousin dresse le portrait d'habitants de la région, qui racontent leur mai 68.

En mai 68, Jimmy Jonquard est journaliste à l'ORTF à Limoges, qui deviendra quelques années plus tard FR3. A l'époque, la télévision d'Etat est soigneusement contrôlée par le pouvoir gaulliste. Une situation insupportable pour ce reporter qui, avec d'autres, va participer à des manifestations mais aussi faire grève pour la liberté d'informer et la professionnalisation de son métier.

Le directeur du cabinet du préfet se faisait remettre les conducteurs du JT du soir pour savoir ce qui allait se passer dans le journal télévisé. Cela lui donnait le sentiment d'être quelqu'un de tout à fait important et nous le sentiment d'être tout à fait contrôlés ! Jimmy Jonquard

L'admirateur de De Gaulle va manifester aux côtés des salariés de la CGT pour la liberté d'informer. "Lors de la grève, on donnait en direct les communiqués des entreprises qui annonçaient qu'elles fermaient mais aussi les communiqués syndicaux dans un souci de liberté d'information" précise Jimmy Jonquard.

Jimmy Jonquard sera puni, interdit d'antenne, placé dans un placard à la radio. Cela ne l'empêchera pas plus tard de devenir directeur régional de notre antenne, devenue France 3.

Mai 68 dans le Limousin - Episode 7 : Jimmy Jonquard raconte


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.