• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestation dans l'éducation nationale : jusqu'à 500 personnes devant le rectorat de Limoges

© Emmanuel Denanot - France 3 Limousin
© Emmanuel Denanot - France 3 Limousin

Rassemblement des enseignants ce matin, 12 novembre 2018, devant le rectorat à Limoges dans le cadre d'une journée nationale d'action. A l'appel de l'ensemble des syndicats de l'Éducation nationale, les personnels protestent contre les suppressions de postes dans les collèges et les lycées. 

Par Hélène Abalo

Ce lundi 12 novembre 2018 est une journée de mobilisation dans l'Éducation nationale. A Limoges, ce sont 500 personnes qui ont répondu à l'appel des syndicats FSU, CFDT et Unsa. Un rassemblement avait lieu à partir de 10h devant le rectorat. Les professeurs (du primaire comme du secondaire) protestent contre le projet de suppression postes dans les collèges et lycées.
 
Manifestation des personnels de l'Éducation nationale le 12 novembre 2018 à Guéret. / © Nicolas Chigot - France 3 Limousin
Manifestation des personnels de l'Éducation nationale le 12 novembre 2018 à Guéret. / © Nicolas Chigot - France 3 Limousin

En Creuse, un rassemblement était programmé à Guéret devant la Direction des services départementaux de l'éducation nationale à 10h. Le mouvement semble bien suivi dans le département avec plusieurs écoles et collèges fermés. C'est dans le secondaire que la mobilisation serait la plus forte. 
En Corrèze, le rendez-vous était fixé sur le parvis de la cité administrative de Tulle en milieu de matinée.  
 
Selon le rectorat, ce sont 17.37 % des enseignants qui sont en grève ce jour (15.63 % dans le 1er degré, 19.38 dans le 2nd)
Limousin : grève dans l'Éducation nationale le 12 novembre 2018
L'actualité sociale, avec cette journée nationale de mobilisation dans l'Éducation nationale. Tous les syndicats ont appelé à la grève pour protester contre les suppressions de poste. Ce matin, plusieurs centaine de manifestant se sont retrouvé devant le rectorat, à Limoges. Intervenants : Patrice Arnaux, co-secrétaire départemental FSU 87 Nicolas Villacampa, co-secrétaire départemental FSU 87  - Reportage : Emmanuel Denanot, Henri Simonet


Cette journée de grève perturbe le déroulement des classes. Un service d'accueil minimum est souvent organisé dans les écoles. À Limoges, cet accueil a été mis en place au centre de loisirs de Beaublanc (103 avenue Montjovis) et au centre de loisirs de Léon-Blum (11 avenue Léon-Blum). 

 

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus