Meurtre d'un jeune de 18 ans dans le quartier des Portes Ferrées : trois personnes mises en examen, le mobile toujours indéterminé

L'enquête se poursuit après la mort d'un jeune dans ce quartier de Limoges en janvier dernier. Trois personnes viennent d'être mises en examen pour "meurtre, tentative de meurtre et violences aggravées". Elles nient les faits.

L'enquête se poursuit, nous confirme le parquet, ce 10 avril, après l'interpellation de quatre individus la semaine précédente, le mardi 2 avril. Quatre personnes mises en cause dans les violences survenues dans le quartier des Portes Ferrées dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 janvier dernier.

Cette nuit-là, des coups de feu ont été tirés : un jeune de 18 ans est décédé. Un deuxième homme de 21 ans, atteint au dos, a également été blessé.

Le parquet de Limoges nous précise qu'à l'issue de ces interpellations, "trois personnes ont été mises en examen pour meurtre, tentative de meurtre et violences aggravées. Le quatrième individu a été placé sous le statut de témoin assisté."

Selon la justice, les trois mis en cause nient leur implication criminelle dans la fusillade, mais deux d'entre eux reconnaissent des faits de violences à l'encontre d'autres personnes, dans le cadre d'une autre bagarre. 

Une information judiciaire est ouverte. Concernant le mobile du meurtre, l'enquête se poursuit pour tenter de comprendre les motifs de ces violences survenues à proximité d'un point de deal. Mais pour l'heure, selon nos informations, aucun lien avec le trafic de drogue n'a été confirmé et aucune piste n'est écartée.