Les fêtes de fin d'année permettent aux familles, souvent dispersées, de se retrouver. Que veut dire avoir un esprit de famille aujourd'hui... Parmi 5 portraits tout au long de cette semaine de Noël, voici celui de la famille recomposée de Ramatoulaye Mané, avec 11 enfants et 5 petits-enfants

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Son rire éclate dès qu'on lui parle de son organisation. Ramatoulaye Mané a appris, au fil du temps, à gérer son petit monde. Si les aînés de 27 et 25 ans sont en couple et ont fondé eux-mêmes leur famille, ils ne sont jamais bien loin pour participer au quotidien de leurs nombreux frères et soeurs. Même Halima, belle-fille de Ramatoulaye, est tombée sous le charme de sa belle-maman.

Et de l'organisation, il en faut, quand il faut jongler entre la préparation des deux services à table, les courses, les allers-retours à l'école, le lever et le coucher des tout-petits avec l'histoire à raconter... sans oublier les adolescents dont il faut percevoir les humeurs, les gaies comme les sombres. Sans oublier un temps pour soi...

Leur bonheur, c'est d'être ensemble. Avec des rituels, comme celui consacré à l'incontournable karaoké du mardi soir parce qu'il n'y a pas école le lendemain, comme le précise Ramatoulaye : 
 

J'anticipe beaucoup sur les tâches ménagères pour être toute à eux quand ils rentrent de l'école. Je vérifie les devoirs après le goûter, sauf le mardi parce qu'il n'y a pas école, on se retrouve tous à la maison pour chanter et danser.


Extrait de vie.