Nuit de violences urbaines à Limoges ce week-end

Les policiers de Limoges ont été violemment pris à partie dans la nuit de samedi à dimanche. Un guet-apens qui s'est transformé en bataille rangée dans le quartier de Beaubreuil. Une enquête est en cours.

1h30 dimanche matin. Les pompiers sont appelés suite au signalement d'un véhicule en flamme sur la chaussée de la rue Rhin et Danube. Quelques minutes plus tard, comme la procédure l'exige, ils sont rejoints par des forces de police. 8 véhicules, 17 policiers nationaux, 6 municipaux. Ils constatent en s'avançant dans la rue que des caddies enflammés barrent la route. Très vite, ils sont victimes de tirs de mortier et de jets de projectiles divers et variés. Ils répliquent par des tirs de LBD et de lance grenade Cougar en direction d'une trentaine d'individus cagoulés ou masqués. Il leur faudra deux heures pour ramener le calme et éteindre les différents incendies. Bilan de la nuit : un policier légèrement blessé à l'oreille. Pas d'interpellation, mais une enquête est en cours. Des violences qualifiées d'exceptionnelles par les représentants du commissariat de Limoges. Aucune interpellation, ni saisie de drogue importante n'a été opérée ces derniers jours qui justifierait ce guet-apens selon eux. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité