Portrait de Dragan Gajic : fer de lance du Limoges Hand

Dragan Gajic, auteur de 12 buts hier, samedi 18 septembre 2021, en deuxième journée de Starligue, L'international slovène est arrivé au club la saison dernière. Il est vite devenu l'élément central de l'équipe et surtout l'un des meilleurs du championnat de France. Portrait.

Il est de moins en moins anonyme dans les rues de Limoges. En à peine un an de présence au LH, il est devenu l'un des joueurs préférés des supporters. Et pour cause, Dragan Gajic est l'un des meilleurs au monde au poste d'ailier droit.

Après un passage de 5 ans par Montpellier, il part jouer en Hongrie. Puis en juin 2020, surprise, il signe à Limousin. 

"Ma femme m'a dit qu'elle voulait revenir en France, on a passé un bon moment à Montpellier. Elle m'a dit que la France c'était la seule option, si je voulais jouer encore, il fallait revenir en France. Alors j'ai discuté avec mon agent, il m'a dit que Limoges était un club avec un bon projet qui s'intéressait à moi. Alors j'ai dit : mais Limoges c'est où ?" explique Dragan Gajic tout sourire.

Portrait de Dragan Gajic : fer de lance du Limoges Hand

Le joueur est séduit par les ambitions et la structure du club limougeaud. Tout juste monté dans le championnat d'élite, le Limoges Hand se retrouve avec une star de ce sport : cinq fois champion de Slovénie, une fois champion de France, finaliste de la ligue européenne des champions, 150 sélections en équipe nationale et, à de multiples reprises, élu meilleur joueur à son poste.

À 37 ans, Gajic met toutes les chances de son côté pour garder son top niveau, à commencer par un entretien physique intense pour celui qui ne possède pas un corps d'athlète hors normes comme on peut en voir maintenant dans le hand-ball. 

"Je travaille surtout l'explosivité, un peu de sauts, un peu de changements de directions, tout ce dont j'ai besoin à l'aile. Je trouve que si tu es bien préparé physiquement, si tu ne t'arrêtes pas pendant l'été et que tu travailles pendant la saison au moins deux fois par semaine la musculation, je pense qu'il y a moins de blessures, et nous les vieux, ou expérimentés on va dire, on peut jouer quelques saisons supplémentaires."

Et de toute évidence, le vétéran de l'équipe limougeaude n'a rien à envier à ses cadets. Plutôt discret dans la vie quotidienne, sur le terrain, Dragan est un vrai compétiteur, un leader avec un bras gauche dévastateur. Un chiffre : la saison derrière il a marqué 233 buts, c'est tout simplement le nouveau record dans le championnat de France, de quoi forcer le respect au sein du LH. 

"C'est une machine de buts," confie son coéquipier Jure Dolenec. "C'est un gagneur, il n'aime pas perdre, c'est dans son ADN," ajoute Yassine Idrissi, le gardien du LH.

Dragan Gajic joue donc sa deuxième saison au sein du club. Son contrat prévoit une année supplémentaire en option. Elle sera à coup sûr signée. Il se sent bien ici. Alors l'après carrière y pense-t-il déjà ?

"La seule chose que je sais, c'est que je ne veux pas être entraîneur ! Peut-être manager, on verra. Je ne sais pas encore si nous resterons à Limoges. Ce sera Limoges ou Ljubljana, il n'y a pas d'autre option."

Cette pépite slovène va continuer à faire briller Limoges et affirmer encore un peu plus la place que prend ce club prend dans le championnat de starligue. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport limoges handball