Pourquoi le Limousin n'est pas concerné par l'obligation de s'équiper en pneus hiver ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Bériou .

Depuis 2021, un équipement spécifique hiver est obligatoire sur les routes de plus de 4 000 communes situées dans des zones montagneuses. Ce n'est pas le cas dans les trois départements du Limousin, y compris sur le Plateau de Millevaches, pourtant enneigé chaque année.

Cette nouvelle réglementation de sécurité routière est inscrite dans la Loi Montagne II, entrée en vigueur en novembre 2021, qui modifie le code de la route.

Le décret d'application, publié le 18 octobre 2020, stipule qu'entre le 1er novembre et le 31 mars, il est obligatoire d'équiper son véhicule en pneus hiver ou de détenir des chaînes ou chaussettes à neige, dans certaines communes des massifs montagneux (Alpes, Corse, Massif central, massif jurassien, Pyrénées, massif vosgien).

Sur les routes, deux nouveaux panneaux ont vu le jour pour indiquer les zones concernées.



L’objectif de cette réglementation est de renforcer la sécurité des usagers en réduisant les risques spécifiques liés à la conduite sur routes enneigées ou verglacées. Il s'agit aussi d’éviter les situations de blocage en région montagneuse.

Tous les véhicules à quatre roues et plus sont concernés par cette obligation : véhicules légers, utilitaires, camping-cars, autocars, bus et poids-lourds.

Après un an de tolérance, les automobilistes qui ne respectent pas cette obligation sont, depuis le 1er novembre 2022, passibles d'une sanction : amende de 135€ et immobilisation de leur véhicule.

Quels départements concernés ?

48 départements appartenant à un massif montagneux sont potentiellement concernés, dont les trois départements du Limousin - Creuse, Corrèze et Haute-Vienne - considérés comme appartenant au périmètre du Massif central.



Mais il revient ensuite aux préfets des départements de délimiter le champ d'application de la loi.

À l'automne 2021, les trois préfectures de la Creuse, Corrèze et Haute-Vienne ont pris des arrêtés excluant l'intégralité des trois départements de la zone d'application de la loi Montagne II.

- arrêté Préfecture de la Creuse 20 septembre 2021

- arrêté Préfecture de la Corrèze 6 octobre 2021

- arrêté Préfecture de la Haute-Vienne 27 septembre 2021

Sur quels critères ?

 

Les arrêtés précisent que, bien qu'une partie des communes de chaque département soit classée dans le périmètre du Massif Central (280 communes en Corrèze, 256 en Creuse, toutes en Haute-Vienne), "les conditions climatiques, topographiques, ainsi les caractéristiques des liaisons routières structurantes [...] ne sont pas de nature à justifier une obligation d'équipement de certains véhicules en période hivernale"

Il souligne, par ailleurs, qu'ils n'y a pas plus d'accidents corporels en période hivernale.

En conséquencve, aucune commune des trois départements n'est soumise à l'obligation d'équipement.

Les préfectures rappellent toutefois sur leurs sites internet que : bien que facultatifs, les équipements hivernaux restent fortement recommandés en cette période hivernale, et notamment dans les secteurs où la probabilité d'évènement neigeux reste la plus forte.

Sur les 48 départements potentiellement concernés par la loi, seuls 34 départements rendent l'équipement hivernal obligatoire, sur tout ou partie de leur territoire.



Il y a aussi une question du coût, car dans les secteurs où l'équipement est obligatoire, l'investissement financier n'est pas négligeable pour les automobilistes. Soit ils optent pour deux jeux de pneus (hiver / été), soit des pneus quatre saisons dont le prix moyen avoisine 100€.

Quid du plateau de Millevaches ?

Alors que la loi le prévoit, les trois préfectures du Limousin n'ont pas souhaité distinguer les communes situées en altitude, sur le plateau de Millevaches, qui culmine à 977 mètres au Mont Bessou, sur la commune de Meymac.

La Corrèze et la Creuse sont pourtant limitrophes du Puy de Dôme et du Cantal, qui -eux -rendent obligatoire l'équipement hivernal. Aux automobilistes de s'adapter en fonction de leurs trajets...

Pour Carlos Ribeiro, gérant du bien-nommé "Garage du Plateau" à Peyrelevade en Corrèze, les automobilistes du Plateau de Millevaches n'ont pas attendu la loi Montagne II pour adopter le bon comportement : "Ici, loi ou pas, les gens s'équipent dès les premiers froids. Sinon, dès qu'il neige, c'est impossible de rouler. Aujourd'hui, il fait - 6°, il reste de la neige, ça glisse, sans pneus hiver, c'est impossible !".

Seuls quelques touristes un peu étourdis, venant profiter le week-end des stations de ski de fond familiales du plateau, se font parfois avoir. "La semaine dernière, un client n'a pas pu repartir. On a fait venir des chaussettes. Mais c'est vraiment rare..."

Entre obligation et bons sens, certains automobilistes ont choisi...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité