Près de Limoges, le parc du Reynou et ses animaux sont déconfinés

Le parc animalier du Reynou, au Vigen en Haute-Vienne, a pu rouvrir ses portes aux visiteurs le samedi 16 mai. L'espace est suffisamment vaste pour répondre aux normes sanitaires. Mais les deux mois de confinement représentent un manque à gagner important.

Les girafes sont ravies de retrouver des visiteurs, après deux mois de confinement.
Les girafes sont ravies de retrouver des visiteurs, après deux mois de confinement. © Camille Chignac - France Télévisions
Qui des animaux ou des visteurs avait le plus besoin de retrouver du monde ? La question se pose, après deux mois de confinement. Les animaux ont pu continuer à gambader en liberté, contrairement à nous. Mais eux aussi ont souffert de l'absence d'interactions.

Cette mauvaise page a donc pu se tourner ce samedi 16 mai 2020, avec la réouverture du site. Ce n'est pas le cas de tous les zoos en Nouvelle-Aquitaine, celui de la Palmyre reste fermé, par exemple. Mais avec ses 50 hectares, le parc du Reynou dispose d'un espace largement suffisant pour que les visiteurs puissent garder leurs distances.

Des mesures sanitaires ont été mises en place dans tous les endroits où les gens sont susceptibles de se regrouper (caisses, boutique, sanitaires, snack...).
Toutes les animations ont été annulées, et certains espaces confinés comme la volière et le "nocturama" (observatoire des espèces nocturnes) restent fermés.
 

Des soins sous protection


Pendant le confinement, les soignants du parc animalier ont continué à travailler, pour s'occuper des bêtes.
Mais ils sont désormais répartis en deux équipes distinctes qui ne se croisent jamais.

Ils doivent prendre des précautions particulières pour aller nourrir certaines espèces. Les primates ont, en effet, des dispositions génétiques semblables à l'humain et sont susceptibles d'attraper le Coronavirus. Idem pour les félins. Un tigre du zoo de New York aurait d'ailleurs été infecté.
 

Un gros manque à gagner


La direction du zoo estime à 17 000 le nombre de visiteurs perdus pendant la période de confinement.
Un manque à gagner conséquent pour la structure, qui accueille en moyenne 100 000 personnes chaque année.

Et la réouverture ne permettra pas de remonter complètement la pente, car les visiteurs étrangers et les scolaires ne vont pas revenir tout de suite.
Le parc pourrait accuser une perte de 50% de son chiffre d'affaires à la fin de l'année.

 
Réouverture du parc animalier du Reynou

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société loisirs sorties et loisirs animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter