Encore un radar vandalisé près de Limoges

De la peinture blanche aveugle l'équipement. / © France 3 Limousin
De la peinture blanche aveugle l'équipement. / © France 3 Limousin

Un équipement de contrôle mobile installé sur la RN 520 a été "aveuglé" par de la peinture ce mercredi 2 mai. Le dernier accident dans la zone où il se trouve remonte à seulement 6 jours.

Par FC

Un nouveau radar a été vandalisé en Haute-Vienne ce mercredi 2 mai ; un phénomène régulier aux abords de Limoges.

Cette fois, le radar se trouve sur la RN 520, entre la zone industrielle nord et la commune de Couzeix.

Il s'agit d'un radar autonome, un radar mobile.
De la peinture blanche l’empêchait de fonctionner ce mardi 1er mai.

Ce n’est pas la première fois qu’un radar est visé : il y en a régulièrement sur cet axe où les difficultés sont pourtant encore nombreuses.
Le dernier accident dans la zone remonte a tout juste 6 jours.

"Tirelires à Etat"


Devant ces dégradations à répétition, la fédération des motards en colère a son explication.

"La multiplication des radars, bientôt les radars embarqués, le passage aux 80km/h… Les usagers en ont marre que le gouvernement ne les écoute pas", note Thierry Durant, de la fédération des motards en colère.

Pour celui-ci, c'est simple : les radars sont des "tirelires à Etat".

Sur le plan pénal, dégrader un radar peut coûter gros : jusqu’à 75 000 € d’amende et 5 ans de prison.


Le reportage de Denis Thibaudeau et Nicolas Chigot :

Haute-Vienne : près de Limoges, encore un radar vandalisé
Reportage de Denis Thibaudeau et Nicolas Chigot. Avec : Thierry Durant, fédération des motards en colère. - France 3 Nouvelle-Aquitaine


Sur le même sujet

OUverture du Procès de Peio Serbielle à Paris

Les + Lus