• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Réfugiés : urgence aux portes de l'Europe

© Pompiers urgence internationale
© Pompiers urgence internationale

L'organisation Pompiers de l'urgence internationale, basée à Limoges, a passé 12 jours début avril 2016 au Kurdistan irakien auprès des réfugiés irakiens et syriens. L'ONG y a constaté une situation déplorable et a improvisé dans les camps une formation aux premiers secours. Retour de mission. 

Par Hélène Abalo

Un peu d'électricité, pas de prise de terre, des installations de fortune, les réfugiés ne sont pas seulement menacés par les maladies mais également par les incendies. C'est ce qu'ont constaté les pompiers de l'urgence internationale (ONG basée à Limoges) lors de sa mission début avril au  Kurdistan irakien.
Mission au Kurdistan irakien
Le récit du dénuement le plus total dans lequel vivent les réfugiés irakiens et Syriens parqués dans les camps du Kurdistan irakien. Philippe Dardant est limougeaud ce pompier de l'urgence international rentre de 12 jours de mission dans ces camps. Invité du 19/20 le 12.04.2016  - Entretien Louis Roussel

Alors que le camion de matériel médical et de vêtements est resté bloqué à la frontière turque, ces pompiers ont décidé improviser des formations aux premiers secours. Et le risque est bien réel. Les extincteurs sont inexistants et les incendies fréquents. Les victimes sont nombreuses.

Une situation qui empire

Dans ces différents camps de réfugiés, ce sont plus d'un million de personnes, irakiennes ou syriennes pour la plupart,  qui vivent dans l'attente de jours meilleurs. Les villes et villages alentour sont détruits. En quittant les zones, Daesh laisse des paysages en ruine, presque lunaires.  
Ce contenu n'est plus disponible

Dissuadés de venir en Europe

Sur place, l'ONG a pu constater la campagne lancée par les autorités pour dissuader les réfugiés de quitter le secteur pour venir en Europe.  Des images chocs de naufrages ou encore de la jungle de Calais pour que les familles ne cèdent pas au chant des sirènes des passeurs. 

Sur le même sujet

Poitiers : Mercy et Joy, victimes de la prostitution, survivent grâce à des bénévoles et aux associations

Les + Lus