REPLAY. Salon de l'agriculture : le bœuf limousin en mutation

replay

Alors que le Salon International de l’agriculture 2023 ouvre ses portes, ce constat alarmant : la production de viande a chuté de 4% en 2022 en France et pourtant la demande ne fléchit pas. Qu’en est-il en Nouvelle Aquitaine ? Le cheptel est le plus important de France avec 2 millions de têtes dont 60% sont issus de la race limousine.

Le Salon International de l'Agriculture ouvre ses portes ce samedi 25 février 2023, Porte de Versailles, à Paris. L'occasion de dresser un état des lieux de la filière bovine, de s’interroger sur les perspectives d’évolution, en matière d’élevage et de consommation. Benoît Rousseau, éleveur à Dompierre-les-Églises en Haute-Vienne, participera au Concours Général Agricole avec une génisse de deux ans et demi. 

"C'est une fierté pour l'exploitation, une reconnaissance. Il y a un petit esprit de compétition au CGA, une concurrence, un intérêt à se comparer aux autres éleveurs" avoue-t-il. 

Mais au-delà de cette vitrine prestigieuse du Salon, toute la filière viande, de la génétique à l'assiette, tente de relever de nouveaux enjeux. 

Réinventer la filière

En six ans, la France a perdu 830 000 vaches, soit 10 % en moins de viande tricolore, pourtant la consommation se maintient. Conséquence : les importations en métropole ont augmenté de 23 %.

"Notre responsabilité en tant qu'acteur de la filière bovine, c'est de pouvoir proposer, via la génétique, des animaux qui sont en conformité avec les besoins des éleveurs, leur débouché, jusqu'aux critères recherchés par le consommateur", explique Jean-Marc Alibert, président de France Limousin Sélection.

Alors justement, du côté des bouchers, Christian Heurtier, président du groupement professionnel de la boucherie de la Haute-Vienne, précise : "Il faut que nous travaillions sur la formation de nos collègues bouchers. Il n'y plus beaucoup de famille de 10 personnes qui consomment des rôtis de bœuf de 2kg, on peut imaginer davantage de tartares, des petites pièces"

La chaîne du vivant

"Le vivant au quotidien", c'est le thème du SIA cette année. "L'élevage est au cœur de cette chaîne du vivant entre l'humain, l'animal et le végétal. Et le grand défi qu'il faut relever, le défi climatique, passe par une réflexion sur le modèle agricole que nous voulons", commente Jean-Louis Pagès, conseiller régional écologiste de Nouvelle-Aquitaine. 

Aujourd’hui, les consommateurs ont également des attentes importantes vis-à-vis de l’élevage, en termes par exemple de respect du bien-être animal et de l’environnement.

Disputandum. Élevage bovin : protéger la filière néo-aquitaine, une émission présentée par Laurene Barrière avec : 

  • Jean-Marc Alibert, éleveur et président de l’Organisme de Sélection France Limousin Sélection
  • Benoît Rousseau, éleveur, membre de la chambre d’agriculture de Haute-Vienne 
  • Jean-Louis Pagès, conseiller régional écologiste de Nouvelle-Aquitaine 
  • Christian Heurtier, boucher et président du groupement professionnel de la boucherie de la Haute-Vienne 

Retrouvez tous les n° de Disputandum sur la plateforme France.tv

Le Salon de l'Agriculture comme si vous y étiez !

France 3 Nouvelle-Aquitaine est présente au Salon International de l'Agriculture 2023. 

Dimanche en Politique, le 26 février : Au programme de cette émission présentée par Annaïck Demars en plateau et Marie Neuville en déambulation dans les allées, de nombreux reportages et invités autour de l’actualité agricole.

12/13 et 19/20 en direct : 

  • En Aquitaine. Mardi 28 février : duplex et page spéciale en direct dans les éditions du 12/13 et du 19/20 avec Serge Guynier
  • En Limousin. Jeudi 2 mars : l'édition du 12/13 présentée par Jérôme Piperaud en direct du salon et duplex dans le 19/20
  • En Poitou-Charentes. Mercredi 1er mars : l'édition du 19/20 présentée par Marié-Noëlle Missud en direct du salon
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité