La restauration d'une locomotive à vapeur de 1932

En coulisses, les bénévoles veillent à la bonne santé de la locomotive à vapeur / © Gwenola Beriou
En coulisses, les bénévoles veillent à la bonne santé de la locomotive à vapeur / © Gwenola Beriou

Elle a fière allure quand elle circule l'été entre Limoges et Eymoutiers ou Limoges et Bujaleuf, mais la locomotive à vapeur n'est plus toute jeune et elle a besoin d'un entretien constant. Et ça c'est l'hiver que ça se passe. 

Par France Lemaire

Depuis plusieurs années déjà, le train à vapeur du Conservatoire Ferroviaire Territoires Limousin Périgord fait le bonheur des Limousins et des touristes, curieux ou nostalgiques, durant tout l'été.



Mais derrière ces moments de plaisir, il y a du travail, beaucoup de travail, pour entretenir tout ce matériel ferroviaire, dont la fameuse locomotive à vapeur de 1932. D'autant qu'elle doit rouler l'été, mais pas seulement. La vieille dame est très demandée, pour des tournages notamment, comme celui d"Un village français".

Locomotives et wagons ont besoin de révision, de restauration régulière. D'ailleurs les trois quarts des 5000 heures de bénévolat sont consacrés à la maintenance. Et tout cela se passe en coulisses, durant l'hiver


Dans les coulisses de la restauration d'un train à vapeur
Elle enregistre 85 ans, et pourtant durant tout l'été, elle emprunte les chemins de fer du Limousin pour le plus grand bonheur des curieux et des nostalgiques. Mais si la vieille locomotive à vapeur roule encore, c'est grâce à des passionnés du train. Durant tout l'hiver, ils consacrent leur temps libre à la révision et la restauration du matériel ferroviaire ancien. Intervenants dans le reportage : Michel Boutrelle, le président de l'association "Conservatoire Ferroviaire Territoires Limousin Périgord" et Nicolas Gayot, un bénévole - France 3 Limousin - Gwenola Beriou, Margaux Blanloeil et Xavier Beaudlet

 

Sur le même sujet

L'histoire des maisons landaises à travers une exposition

Près de chez vous

Les + Lus