Cet article date de plus de 3 ans

Des Réunionnais de la Creuse retournent sur leur île natale pour la première fois

Certains avaient quitté la Réunion il y a plus de 50 ans et n'y étaient jamais revenus.
Ils sont parmi les premiers à bénéficier des mesures mises en place par le ministère des Outre-Mers.
C'est le cas de Marlène Morin, une habitante de la banlieue de Limoges.

Marlène Morin à son arrivée à l'aéroport de Saint-Denis de la Réunion
Marlène Morin à son arrivée à l'aéroport de Saint-Denis de la Réunion © Réunion Première
Il y a un an, Marlène Morin nous avait confié son histoire.

Elle évoquait le traumatisme de l'exil forcé, la blessure jamais refermée de l'éloignement et de la coupure des liens avec sa famille et son île natale, le poids du secret et les conséquences sur sa vie familiale :

Témoignage de Marlène Morin à Guéret


Marlène Morin vit désormais dans la banlieue de Limoges.

Depuis 52 ans elle n'était jamais revenue à la Réunion.

A son arrivée à l'aéroport de Saint-Denis elle confie l'émotion que lui procure le retour sur son île natale.

Elle espère, enfin, retrouver une partie de sa famille mais aussi des souvenirs, des sensations qui lui permettront de commencer à faire la paix avec son passé.


Le reportage de Réunion Première
 

Premier retour à la Réunion pour des "Réunionnais de la Creuse" ©Réunion Première



POUR ALLER PLUS LOIN : lire le dossier de France 3 Limousin sur l'affaire des "Réunionnais de la Creuse"
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunionnais de creuse histoire