Sans permis, sous cocaïne, sa voiture prend feu sur l’autoroute A20

Le champion toute catégorie de la semaine est un limougeaud ! Ce sont les gendarmes du département du Lot qui racontent l’histoire.

Le véhicule en feu sur le bord de l'autoroute
Le véhicule en feu sur le bord de l'autoroute © Facebook gendarmes du Lot

 

C’est sur un ton très humoristique, à la manière d’un commentaire sportif, que les gendarmes du département du Lot racontent cette histoire plutôt cocasse, qui démontre aussi l’inconscience d’un limougeaud de 45 ans.

Dans la soirée du 11 au 12 février dernier, il a pris la route pour Toulouse malgré le couvre-feu, qui empêche quiconque de sortir de chez soi en raison de la crise sanitaire, sauf motif impérieux.

A bord d’une voiture que les gendarmes qualifient d’« épave roulante », l’homme a donc pris le volant, bien qu’il soit sous le coup d’une suspension administrative de son permis à la suite d’un contrôle d’alcoolémie. La voiture faisait elle l’objet d’une immobilisation.

Pas vu pas pris ?

Il aurait pu atteindre Toulouse ni vu ni connu, mais par malchance, son « bolide » a pris feu à la hauteur de Nadaillac.

Les pompiers sont intervenus, et les gendarmes l’ont contrôlé positif à la cocaïne.

Ces derniers terminent leur post facebook ainsi :

Une fois de plus, l’hospitalité légendaire du gendarme lotois n’a pas été prise à défaut. C’est tout naturellement que notre invité a pu bénéficier de 24 heures de pension complète dans les locaux de peloton motorisé de Cahors.

Extrait de la page facebook des gendarmes du Lot

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute a20 transports routes faits divers