Schéma de cohérence territoriale : des terrains peuvent devenir inconstructibles

Fin 2019, la Haute-Vienne sera dotée d'un schéma de cohérence territoriale. Pour l'élaborer, chaque commune revoit son PLU, le plan local d'urbanisme, et des terrains qui jusque-là étaient classés constructibles ne le seront peut-être plus dans quelques mois. Au grand dam des propriétaires. 
Limoges
Limoges © F3 Limousin
Toutes les communes de France, à l’exception des plus petites, disposent d’un plan local d’urbanisme, communément appelé par son acronyme : PLU.

Depuis décembre 2000 et le vote de la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain), le PLU définit la destination des sols : quelles zones sont réservées à la construction, quels espaces doivent rester naturels

Entre développement urbain et préservation des zones naturelles, le PLU doit tenir compte de données comme le renouvellement urbain, la mixité sociale dans l’habitat, les transports et les déplacements, etc…

En Haute-Vienne, en vue de l'élaboration d'un schéma de cohérence territoriale, prévu pour cette fin d’année 2019, de nombreuses communes revoient actuellement leurs PLU et changent parfois la destination de certains terrains.

Ainsi, des terrains constructibles peuvent être déclassifiés… Ce qui provoque la colère chez de nombreux propriétaires qui ne pourront pas y faire construire la maison de leurs rêves.  

L’enquête de Philippe Mallet et Margaux Blanleoil dans l’agglomération de Limoges.  
 
Dossier PLU ©France 3 Limousin

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement société politique