Sécurité domestique : Comment passer des fêtes de Noël en toute sécurité ?

Les fêtes de fin d’année sont propices aux accidents domestiques qui causent 21 000 décès chaque année : intoxications alimentaires ou au monoxyde de carbone, incendies… Nos conseils pour passer cette période sereinement.

Cette année, le confinement change les habitudes des Poitevins pour la période des fêtes.
Cette année, le confinement change les habitudes des Poitevins pour la période des fêtes. © Unsplash / Page Cody

A quelques jours de Noël et des vacances scolaires, il est prudent de rappeler les gestes à adopter pour éviter les accidents domestiques qui causent chaque année le décès de 21 000 personnes et sont particulièrement dangereux pour les plus jeunes. Alors, si cet hiver nous devons rester vigilant face à la propagation de la Covid-19, il est nécessaire de l'être aussi pour éviter les incidents au sein du foyer.

Attention aux risques d’incendie dû aux installations électriques et aux bougies

Durant cette période, il est courant de décorer sa maison avec des guirlandes et des bougies. La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, conseil d’acheter des guirlandes comportant le marquage "CE", attestant de leur conformité. Et la DGCCRF prévient, les "prix bas ne sont pas synonymes de bonnes affaires" et mieux vaut privilégier, sur internet des "sites ayant une bonne notoriété et qui offrent une sécurité maximale au niveau du paiement."

Pour ce qui est des installations électriques, il est important de s’assurer de la fiabilité de votre branchement. Les surcharges de branchement de différents appareils sur une même prise, même multiples, "n’assure pas une sécurité maximale." Mieux vaut brancher sa guirlande sur une unique prise. Et comme pour tout appareillage électrique, "le fonctionnement en continu n’est pas recommandé : il ne faut jamais laisser les guirlandes électriques branchées, sans surveillance, toute la journée ou toute la nuit. La chaleur des lampes ou un court-circuit pourraient provoquer un incendie", détaille la DGCCRF. Plus d'information ici.

En ce qui concerne les bougies soyez attentif à l’endroit où vous l’allumez et à son entourage. "N’allumez jamais les bougies que vous accrochez aux branches (du sapin). Attention aux "cierges magiques" projetant des étincelles !", souligne cette direction en charge, notamment, de la sécurité des consommateurs. La période est également l’occasion de contrôler le bon fonctionnement de votre détecteur de fumée.

Gare aux intoxications alimentaires

Les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes d’une alimentation différente et plus riche qu’a l’accoutumé. Entre la volaille, le saumon, les huîtres ou le foie gras… Une attention particulière doit être portée sur la qualité et la fraîcheur des produits.

Tous les conseils de la DGCCRF aux consommateurs durant les fêtes de fin d’année (2019) sont disponibles ici.  

Grande vigilance face aux risques d’intoxications au monoxyde de carbone

Elles causent des "centaines de décès en France chaque année", rappelle Santé publique France. Les intoxications au monoxyde de carbone sont très dangereuses, et en période de fêtes et donc hivernale la vigilance doit être grande puisque l’utilisation du chauffage et le manque d’aération dû au froid les favorisent. En 2018, sur les 83 épisodes déclarés en Nouvelle-Aquitaine, 258 personnes ont été exposées au monoxyde de carbone et 183 ont été intoxiquées dont 174 de manière certaine. Et au total, 2 personnes en sont décédées.

Gaz "invisible, inodore et non irritant", il en est d’autant plus dangereux. Pour éviter tout risque d’intoxication, Santé publique France préconise les gestes suivants (source : communiqué de presse, Santé publique France) :

Rappel des symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone : maux de tête, fatigue, nausées. "Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes", il est indispensable d’agir vite. Il est recommandé d’aérer immédiatement, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les lieux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine noël événements sorties et loisirs sécurité société faits divers accident vacances