La Covid rogne le colis de Noël de Limoges

Sans doute plus symbolique que gastronomique, mais toujours bien venu, le traditionnel colis de Noël de la ville de Limoges. Il fera pourtant moins d’heureux cette année, l’âge des bénéficiaires ayant été porté de 70 à 75 ans, en partie à cause du Coronavirus.
 
La distribution du traditionnel colis de Noël par la mairie. (archives)
La distribution du traditionnel colis de Noël par la mairie. (archives) © France Télévisions
Ce sont des petits riens pour certains, mais pour d’autres, ce sont malheureusement les seules attentions de leur Noël : celles venant de la municipalité.
Une place de spectacle à l’Opéra, un repas de fête et, pour plus encore, un colis rempli de victuailles, boissons et autres friandises, voilà à quoi ont généralement droit les séniors limougeauds. L’an dernier, la ville avait consacré près de 150 000€ à l’achat de ses colis.

Mais puisque la Covid-19 a fortement perturbé 2020, il en va de même avec Noël. Du coup, cette année à Limoges, point de spectacle, point de repas… Et moins de colis !

Pour les deux premiers, réunir, même en plusieurs fois, plus de 2 000 personnes d’un âge dit à risque relevait de l’impossible, au vu des précautions sanitaires et des gestes barrières nécessaires.
Ils ont donc été annulés, mais pas définitivement, puisqu’ils sont censés se dérouler, si tout va bien, l’an prochain.

Pour les colis en revanche, la règle a changé : il faut désormais être âgé de 75 ans au moins, au 31 décembre 2020, pour y prétendre, contre 70 auparavant. Les inscriptions se font uniquement par téléphone cette année, et ce, jusqu'au 8 janvier.

Alors ce n’est pas que les 70-74 ans n’ont pas été sages cette année, mais la ville a vu là un moyen, non seulement, de faire des économies, mais surtout, d’adapter sa solidarité en cette année de pandémie.

Avec le vieillissement de la population, Limoges compte désormais 21 584 habitants âgés justement d’entre 70 et 74 ans.
Autant de colis économisés dira-t-on.

Mais plus que pour économiser face à leur inflation, cette décision de relever la limite d’âge d’obtention du fameux colis tient plus de la situation actuelle.

La Covid-19, et les politiques municipales de protection sanitaire liées, n’ont pas été sans conséquence sur les finances de la ville. La Covid qui a en outre précipité dans le besoin des gens sans cesse plus nombreux, vers le CCAS notamment.
Alors la ville n’a cette fois dépensé « que » 140 000€ pour ses colis.
Et cette économie réalisée se veut afin de maintenir le niveau des prestations sociales, Noël ou pas, et de favoriser leur répartition.

Si certains Limougeauds regrettent cette décision, d’autres non, d’autant que l’on constate, depuis plusieurs années, une forme de prise de conscience face à cette tradition. Ainsi beaucoup pensent que ces colis pourraient être mieux « ciblés », en fonction des revenus ou du dénuement des bénéficiaires.

Pour autant, et non sans raison, les séniors limougeauds restent parmi les plus choyés de France, par leur mairie, en terme de budget.
Et pour les bénéficiaires du colis 2020, plus de 10 000 personnes, soit ils le recevront chez eux, entre le 9 et le 19 décembre, soit ils pourront aller le chercher à la Galerie des Hospices, jusqu'au 8 janvier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société solidarité génération senior noël événements consommation économie coronavirus/covid-19 santé