Cet article date de plus de 5 ans

Stupéfiants : deux interpellations par la Brigade Anti-Criminalité à Limoges

Deux affaires liées à la drogue ont occupé les enquêteurs de la Brigade Anti-Criminalité de Limoges lundi 22 juin 2015 : deux dealers ont été interpellés.
Le feu s'est déclaré sur le toit de l'entreprise de cosmétiques Arsène Valère.
Le feu s'est déclaré sur le toit de l'entreprise de cosmétiques Arsène Valère. © Cécile Descubes - France 3 Limousin
Deux affaires ont mobilisé les forces de police de Limoges lundi 22 juin 2015. Deux affaires distinctes mais qui concernent toute les deux des trafics de stupéfiants.

Du cannabis au domicile d'un homme de 35 ans

Lors d'une perquisition chez un particulier, le 22 juin 2015, les Policiers de la Brigade Anti-Criminalité ont mis la main sur 375 grammes de résine de cannabis et 2300 euros en espèces.
L'occupante des lieux, qui ignorait la présence de la drogue, a alors mis les enquêteurs sur la piste de son ancien compagnon. L'homme de 35 ans a été interpellé Place de la République, et à son domicile, 20 grammes de résine de cannabis supplémentaires ont été retrouvés.
Le suspect a reconnu vendre des produits stupéfiants depuis sa sortie de prison il y a 6 mois. Il comparaîtra devant la chambre correctionnelle du TGi de Limoges.

Un dealer de 22 ans arrêté

La seconde affaire concerne l'arrestation d'un homme de 22 ans, lundi 22 juin 2015 au centre-ville de Limoges. Il a été interpellé en possession de 5 barrettes de résine de cannabis et 20 grammes ont été découverts à son domicile. Déféré au parquet puis devant le juge des Libertés, il a été incarcéré. Il devait être entendu ce 25 juin en comparution immédiate.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue