Téléthon : un chercheur revient dans son ancien lycée à Limoges

Publié le
Écrit par Léa Broquerie avec Martial Codet-Boisse

Pour le Téléthon 2022, mille chercheurs se déplacent dans les écoles. Pierre-Romain Le Brun est revenu dans son ancien lycée Saint Jean de Foucault de Limoges ce lundi 28 novembre. Devant les élèves, il a parlé thérapie génique et métiers de la recherche.

Je suis loin d’être un génie

Pierre-Romain Le Brun, chercheur AFM Téléthon

C’est de cette manière que ce scientifique s’est présenté devant les élèves de première du lycée Saint-Jean de Limoges. Un chercheur qui a ironisé sur son parcours chaotique, lui qui est allé au rattrapage au Bac et lors de ses études supérieures.

Pourtant, après avoir obtenu son master, Pierre-Romain Le Brun est devenu ingénieur de recherche. 

“Aujourd’hui on peut très bien être technicien de laboratoire et faire de la recherche, explique Pierre-Romain Le Brun chercheur AFM Téléthon. Travailler dans le monde de la recherche directement avec un Bac +2 c'est possible et monter jusqu'à Bac +8 pour être chercheur et avoir des projets complets.”

Etudes longues pas obligatoires

Démontrer que de longues études sont utiles mais pas obligatoires. De quoi conforter ces lycéens dans l’idée qu’il faut surtout choisir la bonne voie

“Je trouve ça génial que quelqu’un qui n'était pas du tout parti dans cette voie là, puisse trouver quelque chose qui l’intéresse vraiment”, réagit Oscar, élève de Première.

“On peut ne pas se sentir capable de faire ce type d’études. C'est bien de pouvoir se reconnaître dans ce qu’il a dit”, ajoute Estelle, élève de Première.

“D'avoir cet ancien élève qui s’exprime devant nos élèves actuels, cela a un impact plus fort pour eux, complète Nicolas Andrieux responsable des élèves de première, ils se disent, c’est possible, moi aussi je peux y arriver“

En racontant son quotidien au sein du laboratoire Généthon, Pierre-Romain sensibilise les élèves aux thérapies géniques.

“On a besoin de cerveaux. On a besoin de mains aussi. Donner au Téléthon pour pouvoir faire avancer la recherche mais donner aussi de soi pour faire avancer la recherche.

Car ces élèves pourraient devenir les chercheurs de demain. Un métier en tension, comme bien d’autres. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité