Théâtre de l'Union de Limoges : le directeur, Jean Lambert-wild, annonce sa démission

Après plusieurs semaines de conflits avec le personnel, le directeur du Théâtre de l'Union, Jean Lambert-wild annonce qu'il quitte ses fonctions au 31 décembre 2020. 
Baissé de rideau pour Jean Lambert-wild qui démissionne de ses fonctions de directeur du Théâtre de l'Union et de l'Académie de l'Union de Limoges. L'annonce a été faite, par communiqué, ce 24 novembre.

La situation était très tendue, depuis plusieurs semaines, entre le directeur et les salariés. 

Tout avait éclaté au grand jour le 8 octobre 2020, lors d'une représentation interrompue par une trentaine de salariés du Théâtre. Ils exprimaient alors leur souffrance et les relations extrêmement difficiles avec Jean Lambert-wild, de graves dysfonctionnements de la direction, aussi bien du point de vue professionnel que moral.

Le 19 octobre, Jean Lambert-wild avait été suspendu de ses fonctions de directeur de l'Académie de l'Union, école de théâtre adossée au Centre Dramatique National, les étudiants dénonçant une "atmosphère de travail entravée par la pression autoritaire".

Harcèlement, violences éducatives... face aux accusations, Jean Lambert-wild avait alors fait part de son étonnement et son incompréhension alors que les salariés réclamaient sa démission. 
Démission obtenue et qui sera effective au 31 décembre 2020.

Jean Lambert-wild avait été nommé en 2014 directeur du théâtre de l'Union et du Centre dramatique national du Limousin. Son projet était alors annoncé comme novateur et fédérateur. Il souhaitait en effet développer les coopérations pédagogiques en région et à l'international, proposer de nouvelles modalités d'insertion ainsi qu'un festival des écoles.

Le second mandat de Jean Lambert-wild à la tête du Théâtre de l'Union courrait jusqu'en décembre 2021. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture