VIDÉO. "Tout est pardonné !" Quand le Limoges bashing de RTL se transforme en énorme coup de projecteur sur la ville

Ils l'avaient promis, ils l'ont fait. RTL Matin est venu tester l'humour des Limougeauds en délocalisant son émission dans les halles centrales. La campagne de dénigrement originelle s'est ainsi transformée en formidable vitrine pour la cité porcelainière. D'autres villes seraient intéressées par cette formule.

Au premier rang, Pascale joue des coudes pour apercevoir la star du jour : Philippe Caverivière, l'humoriste de la station à l'origine de la campagne de dénigrement envers Limoges, invité par Guillaume Guérin à venir se rendre compte, par lui-même, de la qualité de vie limousine.

durée de la vidéo : 00h01mn51s
Pour revivre l'ambiance de la matinée aux Halles, et entendre quelques plaisanteries supplémentaires, ce reportage réalisé ce vendredi matin pour "Radio Télé Limoges" ©Reportage de Sébastien Laporte - Matthieu Dégremont - France 3 Limousin

"Je suis ici pour montrer qu'à Limoges, on peut se moquer de soi-même, ne pas se prendre au sérieux et avoir de la bonne humeur. On est fier et heureux de vivre ici. Je suis native d'ici et je n'irais vivre nulle part ailleurs."

Pascale

Habitante de Limoges à la rédaction web de France 3 Limousin

Sa voisine Chrystèle acquiesce : "Limoges a super bien réagi parce que l'année dernière, je crois que c'était Saint-Etienne qu'il avait dans le collimateur, et ils n'ont pas fait de matinale à Saint-Etienne, donc ça prouve qu'ici, on a de l'autodérision."

durée de la vidéo : 00h00mn10s
"Tout est pardonné !" Quand le Limoges bashing de RTL se transforme en énorme coup de projecteur sur la ville ©France Télévisions - Antoine Jegat

 

 

À lire aussi : "Il faut avoir souffert à Limoges pour comprendre" : le Limoges-bashing existe depuis le Moyen Âge

Coup de projecteur

De l'autodérision qui permet à Limoges de s'offrir une vaste publicité... gratuite. Un million et demi d'auditeurs en moyenne ont ainsi pu écouter élus et dirigeants d'entreprises se succéder au micro : Guillaume Guérin et le maire Emile-Roger Lombertie, mais aussi Michel Bernardaud et les madeleines Bijou... sans oublier plusieurs commerçants des halles qui interviennent tout au long de la matinée.

Sylvie Ribet-Beyrand est ravie :"On va entendre parler de Limoges et de ses halles au niveau national donc pour nous, c'est très bien." La présidente des commerçants des halles a même fait confectionner des t-shirts à l'effigie de Limoges pour l'occasion. "On s'est débrouillé pour qu'ils parlent de nous en bien. On leur a fait déguster nos bons produits pour qu'ils sachent qu'ici, on mange bien !"

durée de la vidéo : 00h00mn18s
Les habitants de Limoges ont de nombreuses qualités parmi lesquelles l'humour ! ©Antoine Jegat - France Télévisions

 

Sylvain Thévenard, ancien journaliste reconverti en boulanger, arbore lui aussi fièrement son t-shirt : "L'image de Limoges à l'extérieur, elle n'est pas folichonne, mais une fois qu'on y est, on se rend compte que c'est super. Je suis bien placé pour le dire parce que je ne suis pas du tout Limougeaud au départ."

Je suis arrivé il y a presque vingt ans, je devais rester deux ans. Vingt ans plus tard je suis toujours là donc c'est qu'on est bien ici et c'est bien que Paris s'en rende compte un peu.

Sylvain Thévenard, artisan boulanger Chez Renard

Un avis partagé par Jean-Jacques Rousseau, Briviste d'origine. "En arrivant à Limoges dans les années 70, on a remarqué cette faculté qu'ont les Limougeauds de dénigrer leur propre ville. C'est nous qui venions de Brive qui étions les plus grands défenseurs de la ville de Limoges. C'est quand même un paradoxe extraordinaire !"

Seule ombre au tableau selon son épouse : les transports. "Notre fils habite à Lyon et c'est impossible d'y aller en train. On est vraiment enclavé et c'est dommage. Là-dessus, ils ont raison de taper et ils peuvent même taper plus fort !" 

L'opération semble en tout cas réussie... pour la ville et pour la radio. En off, des responsables de RTL racontent que d'autres villes ont d'ores et déjà décroché leur téléphone pour tenter d'obtenir, elles aussi, leur matinale spéciale...

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité