Le drapeau de Saint-Martial flotte au-dessus du clocher de celle que l'on appelle désormais non plus l'église, mais la basilique Saint-Michel-des-Lions : les 73es ostensions sont ouvertes.

Tous les Limousins le savent : les couleurs amarante et blanc du drapeau de Saint-Martial flottant sur le clocher de la désormais basilique Saint-Michel-des-Lions annoncent le coup d'envoi des ostensions septennales, 73es du nom.

La basilique Saint-Michel-des-Lions

Et cette année, elles s'accompagnent d'une autre célébration : l'église Saint-Michel-des-Lions a été élevée au rang de basilique, un signe fort envoyé par le pape François aux ostensions limousines qui réaffirme une reconnaissance "Rome reconnaît le culte de Saint-Martial", indique Monseigneur Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges.

Petit rappel

Les ostensions commémorent le miracle des Ardents. En 994, le mal des Ardents provoqué par un champignon vénéneux dans le seigle du pain tuait les habitants. L'église a alors l'idée de sortir les reliques de Saint-Martial. La maladie s'arrête.

Les ostensions se sont étendues à d'autres communes puis sont devenues septennales à partir de 1519. 

Elles s'achèveront le 12 novembre.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité