Vaccination covid-19, les centres du Limousin déjà saturés

La campagne de vaccination pour les personnes de plus de 75 ans commençait ce lundi 18 janvier, mais déjà les plateformes et les centres de vaccinations croulent sous les demandes de rendez-vous.  

© RICHARD DE HULLESSEN, MaxPPP

Le centre de vaccination de la mairie de Limoges n’ouvre que mercredi 20 janvier et pourtant il est déjà saturé. La ligne d’appel de prise de rendez-vous a dû être coupée, car déjà plus de 1000 candidatures ont été enregistrées. De quoi remplir la seule ligne de vaccination du centre pour les trois prochaines semaines.
 

On va rouvrir ultérieurement, mais les gens peuvent toujours prendre rendez-vous sur la plateforme nationale au 0 800 00 910 ou avec le numéro départemental au 05 55 08 75 20. 

Bernard Bertin, Directeur Santé et Solidarités à la Ville de Limoges



Même son de cloche à la maison de santé de Boussac en Creuse. Elle vaccinera à partir de vendredi, mais elle est déjà submergée par de nombreuses candidatures, notamment sur la plateforme Doctolib.
 

Les choses nous ont échappé. Les gens ont pu prendre rendez-vous tout de suite sur la plateforme dès vendredi alors que notre ligne téléphonique n’était pas encore active.

Dr Hervé Noinski, Medecin généraliste MSP Boussac


Autre problématique, impossible de vérifier sur ces plateformes si les critères d’éligibilité au vaccin sont remplis, ou si la personne qui s’enregistre réside bien dans le périmètre géographique du centre de vaccination.

Pour rappel, cette vague de vaccination concerne les personnes de plus de 75 ans, les soignants de plus de 50 ans ainsi que les personnes souffrants de pathologies lourdes dites « à risque ». Afin d’éviter toutes dérives et s’assurer que seules les personnes prioritaires ont accès au vaccin, un justificatif de santé devrait désormais être demandé avant toute vaccination.

En Haute-Vienne, 718 personnes se sont fait vacciner aujourd’hui mardi 19 janvier, portant le total de personnes vaccinées à 4 915 sur le département depuis le début.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19