Véhicules de la gendarmerie incendiés à Limoges : un tract de revendication sur twitter

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Bodin
5 véhicules ont été incendiés, une enquête devra déterminer s'il s'agit d'un incendie criminel.
5 véhicules ont été incendiés, une enquête devra déterminer s'il s'agit d'un incendie criminel. © France 3 Limousin

5 véhicules de la gendarmerie ont été incendiés à Limoges dans la nuit lundi 18 au mardi 19 septembre 2017. Ils étaient stationnés à l'intérieur de la caserne Jourdan. 

Les pompiers sont intervenus dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 septembre 2017 pour éteindre un incendie dans l'enceinte de la caserne Jourdan, à Limoges. 5 véhicules des gendarmerie ont été atteints par les flammes.

L'origine du feu n'a pas encore été déterminée. Une enquête a été ouverte par le parquet. La piste d'un incendie volontaire est étudiée.

Sur tweeter, un tract de revendication de cet incendie - non authentifié -  est apparu. Les auteurs se présentent comme des "ex-gendarmes" de "l'escadron de gendarmerie mobile 41/2", celui basé à Limoges.

Le tract précise la nature des véhicules incendiés : 3 fourgons de gendarmerie mobile et deux bus de gendarmerie, il fait aussi référence au procès qui débute ce mardi 19 septembre à Paris concernant l'affaire de la voiture de police brulée quai de Valmy, en marge des manifestations contre la loi travail, en mai 2016, un procès présenté comme celui de la haine anti-flics.


 
Le parquet, en charge du dossier, ne souhaite pas commenter ce courrier, dont la teneur est jugée pour le moment parfaitement "fantaisiste". 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.