La ville de Limoges dit non au “street pooling” !

Geyser sauvage / © Max PPP
Guillaume Squinazi
Geyser sauvage / © Max PPP Guillaume Squinazi

Même en période de fortes chaleurs, il est strictement interdit d'ouvrir les bouches à incendies de la ville  pour se rafraîchir. La ville de Limoges rappelle que cette pratique est illégale et préjudiciable. 

Par Angélique Martinez

Halte au "street pooling" à Limoges !

Le street pooling est un phénomène de rue qui tend à s'amplifier ces dernières années. Il consiste à ouvrir inopinément une bouche à incendie sans en avoir l'autorisation et laisser se déverser l'eau dans la rue.  La ville de Limoges tient à rappeler que cette pratique est illégale et comporte des risques méconnus.

- Un risque de blessures parfois graves
pour les enfants qui se prêtent à ce jeu. Lorsqu'une bouche à incendie est ouverte, l'eau sort avec une forte pression.

- En cas d'incendie dans un logement, les conséquences peuvent être graves si ces moyens d'extinction du feu ne sont pas immédiatement opérationnels pour les pompiers.

- L'ouverture intempestive de ces bouches à incendie peut aussi créer des dysfonctionnements sur le réseau de distribution d'eau potable avec une baisse très rapide des réserves provoquant ainsi une réduction du débit voire des coupures d'eau préjudiciables pour les habitants du quartier en question.

- Cette pratique engendre à l'évidence un gaspillage d'eau conséquent : l'ouverture d'une bouche dure 1 heure et entraîne une perte d'environ 200 m3 soit l'equivalent d'une consommation supérieure à celle d'une famille durant une année complète.


Le phénomène "street pooling" inquiète

C'est la nouvelle tendance en Ile-de-France pour pallier aux fortes chaleurs. Il s'agit d'ouvrir les bouches à incendie pour se rafraichir. Mais les pompiers alertent ceux qui voudront tenter l'expérience.



Que dit la loi ? 

En cas de street pooling, la ville de Limoges portera plainte systématiquement et rappelle que les bouches à incendie sont des prises d'eau qui permettent d'alimenter les fourgons d'incendie des sapeurs-pompiers. Il s'agit de dispositifs de lutte contre les incendies et ils sont destinés uniquement à cet usage.

Une bouche à incendie est un "bien estimé à l'utilité publique et qui appartient à une personne publique". La loi prévoit, pour une détérioration, une peine de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende (articles 322-1 et suivants du Code Pénal).

Animations en cas de fortes chaleurs

Le centre social de La Bastide animera des jeux de rafraîchissement à proximité du City Stade. Une fois par semaine, les enfants de l'accueil de loisirs pourront aussi participer à une sortie sur un plan d'eau.

Le centre social de Beaubreuil programmera également des jeux d'eau, ainsi que des baignades sur les plans d'eau encadrées par un animateur diplômé tous les jeudis pour les enfants de l'accueil de loisirs. Pour les familles, une journée à Royan et des sorties sur des plans d'eau seront organisées durant l'été. 




Sur le même sujet

Les + Lus