• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La ville de Limoges sous tension financière

Tension financière à la ville de Limoges. / © A.Abalo/france 3 Limousin
Tension financière à la ville de Limoges. / © A.Abalo/france 3 Limousin

Un rapport de la chambre régionale des comptes, que France 3 Limousin a pu consulter, pointe du doigt la faiblesse des ressources de la municipalité et ses conséquences sur les investissements entre 2013 et 2016. 

 

Par TM avec Philippe Mallet.

La chambre régionale des comptes de Bordeaux s’est intéressée aux finances de la ville de Limoges entre 2013 et 2016. Dans ce rapport de 120 pages publié cette semaine par la  juridiction, chargée de vérifier les comptes des collectivités locales, trois constats se dégagent :

Investissements :


La ville ne peut plus assurer, par elle-même,  ses propres  investissements.
Sa capacité d’auto-financement a chuté de 34% et il ne lui est plus possible de couvrir le remboursement de l’annuité de sa dette.

Ressources :


La faiblesse de ses ressources oblige la Ville à recourir à l’emprunt de manière croissante. Un recours devenu indispensable pour le financement des investissements.

Dépenses :   


Les dépenses d’investissement se sont fortement contractées. En particulier celles d’équipement qui ont été réduites de moitié en quatre ans.

Les raisons de cette tension financière sont complexes et multiples. La baisse des dotations, la stagnation des rentrées fiscales, la paupérisation de Limoges – le taux de pauvreté dépasse les 21% contre 13,5%  dans le reste de la Nouvelle Aquitaine – sont, sans doute, des facteurs essentiels pour expliquer cette situation.

Mais, la Chambre régionale des comptes pointe aussi ce qui a défrayé la chronique au cours de ces dernières années : le stade de Beaublanc, pour commencer, dont l’ardoise est passée de 52 millions à près de 64 millions d’euros pour cause de malfaçons. Les rapports houleux, ensuite, entre la Ville et son agglomération, se sont traduits par de nombreux dysfonctionnements qui, forcément, ont eu un coût  que la Chambre ne chiffre pas.

La juridiction reconnait que la situation financière de la ville s'est améliorée à partir de 2017 en dépit de recettes toujours limitées.  

Le rapport sera commenté et discuté au cours du conseil municipal de Limoges mardi 12 février. 
 
Les finances de la ville de Limoges en berne
Un rapport de la cour des comptes en débat demain mardi 12 février lors du conseil municipal de Limoges. Les finances de la ville sont en berne. Elle ne peut plus assurer le remboursement de l'annuité de sa dette.  - Décryptage avec Philippe Mallet

 

Sur le même sujet

inventaire des dégâts du gel dans la vigne

Les + Lus