Maltraitance animale : nouvelle saisie de chiens à Peyrat-le-Château

Les images sont accablantes. Les gendarmes et deux associations de défense des animaux sont intervenus ce vendredi 26 août 2016 à Peyrat-le-Château (Haute-Vienne). Ils ont procédé à la saisie de quelque 150 chiens. C'est la 3e fois depuis 2010 qu'une telle procédure est menée dans cet élevage. 

Vendredi 26 août 2016, , des associations de défenses des animaux se sont rendus dans un élevage illégal de cockers à Peyrat-le-Château (haute-Vienne) pour récupérer quelques 150 chiens et chiots qui y vivaient dans des conditions déplorables.
C'est une nouvelle procédure qui vise un élevage non-autorisé de Peyrat-le-Château depuis ce matin, 26 août 2016. Les gendarmes ainsi que deux associations de défense des animaux sont intervenus pour procéder à la saisie de 120 chiens. Les cockers, dont de nombreux chiots, vivaient dans des conditions déplorables.
 
© Caroline Huet - F3Limousin

Récidive

C'est la 3e fois qu'une telle saisie est réalisée dans cet élevage non autorisé. Le 17 décembre 2010, 129 chiens avaient été retirés de cet élevage de Haute-Vienne. En 2013, la propriétaire des chiens avait été condamnée à 8 mois de prison avec sursis – mise à l'épreuve et frappée d'une interdiction d'exploiter un élevage pendant 5 ans. Le 17 décembre 2010, 129 chiens avaient été retirés de cet élevage de Haute-Vienne. Le 17 décembre 2015, ce sont 51 cockers avaient à nouveau été saisis. Les animaux avaient été retrouvés là aussi, dans un état sanitaire lamentable.

 
La propriétaire en prison

La propriétaire, condamnée pour récidive, est actuellement en prison. L'élevage était jusqu'à présent géré par son compagnon et un salarié. La fondation 30 Millions d'Amis, sur une décision de justice du 2 juin 2016 rendue par le Tribunal correctionnel de Limoges, a obtenu la cession à l'amiable des animaux, ce qui a permis l'opération de ce vendredi.

Des chiens à adopter

Pour certains à l'état sauvage, pour d'autres dans un état de santé inquiétant, la plupart de ces cockers sont voués à l'adoption. Ceux qui ne pourront pas être accueillis dans un foyer, la Fondation Assistance aux Animaux les récupérera dans ses centres. En attendant, les 150 chiens ont dans la journée, pris la direction d'une dizaine de refuges à travers la France. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux faits divers sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter