Un projet de méthaniseur met le feu aux poudres à St-Junien-les-Combes

Ils dénoncent une agriculture industrielle qui ne tient pas compte des territoires ni des impacts sur la santé et sur l’environnement. / © France 3 / N. Vaille
Ils dénoncent une agriculture industrielle qui ne tient pas compte des territoires ni des impacts sur la santé et sur l’environnement. / © France 3 / N. Vaille

Les opposants au projet de méthaniseur de St-Junien-les-Combes, dans le nord de la Haute-Vienne, se sont mobilisés mercredi 2 août 2017. Ils dénoncent une agriculture industrielle qui ne respecte pas les territoires, ainsi que des impacts négatifs sur la santé et sur l’environnement.

Par Christophe Bodin

La grogne s'amplifie contre le projet de méthanisation de St-Junien-les-Combes, dans le nord de la Haute-Vienne. L’objectif de ce projet est de travailler avec une ferme d’engraissement - le domaine de Berneuil, qui rassemble plus de 2500 bovins - et d’utiliser le fumier pour produire du gaz, puis de l’électricité.

Faire de l’argent avec l’électricité

Les opposants dénoncent ce projet à la fois sur son intérêt agricole et sur son impact environnemental. La Confédération paysanne met en avant la main mise d’industriels sur l’agriculture traditionnelle, dont l’objectif serait d’abord de "faire de l’argent avec l’électricité".

Où est l’intérêt écologique ?

Les habitants des communes concernées, Berneuil et St-Junien-les-Combes, pointent des "incohérences environnementales". Des habitants qui mettent en avant les impacts possibles sur la santé et ne comprennent pas la logique d’une installation. Ils indiquent dans leur pétition, que le méthaniseur va produire plus de déchets qu’il n’en consomme "19 323 tonne/an pour 18 000 tonnes/an de fumier bovin au départ. Où est l’intérêt écologique ?", et qu’il sera obligé d’utiliser des "cultures énergétiques (3300 tonnes/an) pour augmenter le rendement en méthane … alors que le but présenté est environnemental"

Le porteur du projet, la société ENEDEL7, estime son côté que toutes les dispositions réglementaires sont respectées. Un dossier d’enregistrement a été transmis aux services de l’état. Si la décision est positive, les travaux pourront démarrer. L’investissement est chiffré à 5.5 millions d’euros.

Un projet de méthaniseur adossé à une ferme d’engraissement de 2500 bêtes dans le nord de la Haute-Vienne inquiète les habitants du secteur.
Les opposants dénoncent une logique financière qui prime sur une logique agricole, ils pointent également des « incohérences environnementales ». Intervenants : Frédéric Lascau - porte-parole confédération paysanne de la Haute-Vienne ; Virginie Lecourt - maire de Saint-Junien-les-Combes ; Bénédicte Martin - sous-préfète de Bellac.  - France 3 - M.L. Lejeune N. Vaille

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus