• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Retour dans le passé avec la foire d'Antan de Bujaleuf

La tracteur et la lieuse furent les premiers engins utiliser pour ramasser le blé. / © F3 Limousin
La tracteur et la lieuse furent les premiers engins utiliser pour ramasser le blé. / © F3 Limousin

Dimanche 12 août 2018, avait lieu à Bujaleuf la foire d'Antan, trois ans après le premier événement. Devant un public venu en nombre, les batteuses et lieuses d'origine ont été réactivées pour la moisson. Une plongée dans les années 30 dans le respect des traditions. 

Par Thibault Marotte

Le temps d'un dimanche, Bujaleuf se replonge dans les années 30. Là où les machines n'étaient qu'à leurs débuts et où la récolte était plus laborieuse mais aussi plus authentique. 

L'association Bujaleuf Mécaniques d'Antan organisait la 2ème foire d'antan, le 12 août 2018. Il y a trois ans, le premier événement avait rencontré un franc succès.

Vieilles automobiles et motos du 20e siècle étaient exposées. Certains modèles présentaient même de la rouille, signe de leur longévité. 
 

La récolte des céréales à l'honneur 


Pour cette nouvelle édition, les membres de l'association ressortaient leurs modèles d'engins presque collectors pour la moisson du jour. Un tracteur tirant une lieuse sert à couper le blé et le mettre en gerbes. Costumes et outils d'époques, les acteurs d'un jour se prêtent totalement au jeu.

Toutes les étapes sont respectées à la lettre. Du ramassage des gerbes pesant plus de 15 kilos à la sélection avec la batteuse. L'association a d'ailleurs exposé ses quatre batteuses et fait plusieurs démonstrations tout au long de la journée. 

Le grain n'est pas trop vilain cette année malgré la sécheresse

 

Un patrimoine culturel à conserver


C'est aussi un pan de l'Histoire de la mécanisation qui est présenté aux spectateurs. "La mécanique a tellement évolué que maintenant les gens qui avaient ces vieilles machines sont un peu frustrés de les voir dans les granges, donc on les sort et on les fait tourner pour les habitants du village et plus encore", explique Michel Theys, président de l'association Bujaleuf mécanique d'antan.

Des expositions et des projections racontant les dates clés de l'industrialisation dans le monde agricole avaient également lieu. De quoi se plonger complètement dans une période que Bujaleuf souhaite promouvoir et entretenir. La fête de la batteuse changera de lieu l'année prochaine et se rendra à Moissannes pour continuer de transmettre les moeurs et les techniques d'antan. 
 
Reportage - Retour dans le passé avec la foire d'Antan de Bujaleuf
Reportage : Philippe Mallet, Gwendoline Duval et Bastien Boulesteix Intervenants : Michel Theys (Président de Bujaleuf mécanique d'antan)

 

Sur le même sujet

Hépatite C : disparition programmée

Les + Lus