Des chercheurs internationaux au chevet de la météorite de Rochechouart

Il y a deux cent millions d'années, une météorite s'écrasait dans le secteur de Rochechouart, en Haute-Vienne. Alors que l'astéroïde n'a pas encore livré tous ses secrets, un congrès international fait actuellement le point sur les connaissances à Chassenon, en Charente Limousine.

Il y a 200 millions d'années, la météorite a percuté la terre à 4 km à l'ouest de Rochechouart, en direction de Chassenon, en Charente.

L'impact a été terrible. Les scientifiques estiment la vitesse de la météorite entre 20 et 50 km/seconde, alors qu'elle pesait 6 milliards de tonnes. La puissance de l'impact représente 14 millions de fois la bombe d'Hiroshima. 

Intervenants : Sylvie Bourquin, spécialiste des paléoenvironnements CNRS, Jens Ormö, chercheur au centre d'astrobiologie INTA-CSIC Madrid, et Philippe Lambert, directeur et fondateur du CIRIR.

Des dégâts considérables

L'impact a eu des répercussions jusqu'à 300 kilomètres de là, et la météorite a tout détruit à 100 kilomètres à la ronde. Elle a provoqué une combustion spontanée de tout ce qui se trouvait à 50 kilomètres autour de l'impact.

Le choc a transformé les roches jusqu'à 5 kilomètres de profondeur. A cette période, le monde ne ressemble pas encore à ce qui l'est aujourd'hui. C'est la pangée, avant la séparation des continents. 

Que reste-t-il de la météorite ? 

La météorite a provoqué un cratère appelé astroblème, estimé à 20 kilomètres de diamètre, semblable à ceux que l'on trouve sur la surface de la lune. A cause de l'érosion, il a disparu. 

La découverte de la météorite de Rochechouart est assez récente. Au début du 19eme siecle, des scientifiques avaient établi que le sol de Rochechouart avait subi une transformation géologique qu'ils attribuaient à la présence d'un ancien volcan.

Ce n'est qu'en 1969 qu'un géologue français, François Kraut, évoque une météorite. Une hypothèse qu'il parvient à confirmer par la présence de cônes de percussion, une roche dont l'origine ne peut être que l'impact d'une météorite. Alors qu'il la cherche dans le paysage, il la découvre dans les murs des habitations, ou même de l'église ou du château, bâtis à partir de la pierre locale. 

Encore des questions

Des questions se posent sur le climat de l'époque, et sur l'environnement dans lequel est tombé la météorite.

Pour tout comprendre, il faut être précis, comme l'explique Sylvie Bourquin, spécialiste des paléoenvironnements au CNRS : "Le gros problème qu'on a, c'est quel est l'âge exact de cet impact... Si c'est 198 millions d'années, c'est sûr on était sous la mer. Si c'est 207 millions d'années, on n'était pas sous la mer, on était peut-être dans des lacs".

Le paysage de Rochechouart ne ressemble à aucun autre, ce qui en fait un site géologique unique et exceptionnel.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité