Cet article date de plus de 5 ans

Rochechouart, capitale scientifique de la météorite

Un centre de recherche sur les impacts de météorite vient d'être créé avec une présentation officielle le 3 mars 2016. Ce "laboratoire" aura pour objectif d'étudier et de valoriser les phénomènes météoritiques. Et si c'est à Rochechouart, ce n'est pas un hasard…
Les spécialistes au pied de l’une des plus belles roches témoin d’un impact météorite à Rochechouart le 3 mars 2016
Les spécialistes au pied de l’une des plus belles roches témoin d’un impact météorite à Rochechouart le 3 mars 2016 © Cécile Descubes - F3Limousin
C'était il y a 200 millions d'années, (autant dire il y a bien longtemps, dans une galaxie pas si lointaine…), une météorite est venue s'écraser en plein Limousin, à Rochechouart. Et pas un petit cailloux, non ! Selon l'Université de Limoges, cette météorite pierreuse avait un diamètre d'un peu plus d’un kilomètre et pesait 5 milliards de tonnes !

Alors même si évidemment les témoins directs sont plutôt rares, dans le secteur l'événement a marqué les esprits et les paysages. Pas de cratère, mais des stigmates, des pierres aux structures particulières qui ont servi à la construction d'édifices dont le château et une communauté scientifique qui s'est constituée au sein d'une Réserve Naturelle de l’Astroblème de Rochechouart-Chassenon.

C'est ce comité qui est à l'origine de la création de ce CRIR (Centre de Recherche sur les Impacts et sur Rochechouart). Un organisme qui aura une vocation scientifique d'observation de phénomènes météoritiques mais également pédagogique et donc ouvert au grand public. On peut imaginer également des activités touristiques et culturelles.
 
Ce n'est pas la seule initiative de valorisation sur  Rochechouart puisque en mars 2015, l'espace météorite avait été doté d'une des 100 caméras françaises capables de détecter le passage ou la chute d'une météorite en France.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie sciences espace sorties et loisirs