Crash d'un ULM à Saint-Junien : ce que l'on sait de l'accident

L'enquête se poursuit sur les lieux du crash de l'avion ULM Pioneer 200 de l'aéroclub de Saint-Junien (87). / © Emmanuel Braud - France 3 Limousin
L'enquête se poursuit sur les lieux du crash de l'avion ULM Pioneer 200 de l'aéroclub de Saint-Junien (87). / © Emmanuel Braud - France 3 Limousin

Au lendemain du crash d'un petit avion qui fait deux morts à Saint-Junien (Haute-Vienne) l'enquête judiciaire se poursuit. Sur les lieux de l'accident, la carcasse de l'appareil a été relevée à la mi-journée.

Par Hélène Abalo

Au lendemain du crash, l'enquête se poursuit sur la route du Gué-Giraud, au lieu-dit Le Chatelard à Saint-Junien (Haute-Vienne). Ce jeudi 31 octobre, la carcasse du petit avion était encore sur place, jusqu'à la mi-journée, recouverte d'une bâche, au milieu des branchages arrachés. Vers midi, l'appareil a été remorqué. 
 
© Emmanuel Braud - France 3 Limousin
© Emmanuel Braud - France 3 Limousin

Les faits

Mercredi 30 octobre 2019, un Pioneer 200 de l'aéroclub de Saint-Junien s'est écrasé, non loin d'une zone pavillonnaire, située à 300 mètres de la piste d'atterrissage. L'avion a été retrouvé sur le dos. Les deux personnes qui se trouvaient à bord étaient inanimées à l'arrivée des secours. Il a fallu plusieurs heures avant de pouvoir les sortir de la caracasse et les deux hommes n'ont malheureusement pas pu être sauvés. 
 

Nous sommes arrivés quelques instants après l'accident. L'avion était totalement retourné. Nous ne pouvions rien voir. On savait qu'il y avait des personnes à l'intérieur mais on ne pouvait rien faire. Nous avons appelé et attendu les pompiers. (témoins)


 

Les victimes

Il s'agit de deux hommes, membres de l'aéroclub de Saint-Junien depuis plusieurs dizaines d'années. Ils avaient tous les deux plus de 60 ans et ils étaient des pilotes très expérimentés. L'un d'eux, celui qui était aux commandes, était pilote-instructeur. Le second était pilote, chargé de maintenance de ces petits avions légers. Le Pioneer 200 est un avion de type ULM de 400 kg. L'appareil volait pour l'aéroclub depuis le printemps 2019. 

Le club est en deuil. Nous avons perdu deux de nos camarades. Mes pensées vont vers leurs proches. (Patrick de Rousiers président de l'aéroclub de Saint-Junien)

 
© Emmanuel Braud - France 3 Limousin
© Emmanuel Braud - France 3 Limousin

Les circonstances

Selon nos informations, l'avion avait effectué une sortie d'une heure environ. A la fin du vol, le pilote a exécuté une manoeuvre dite "Touch and Go", c'est à dire un posé-décollé : un atterrissage, immédiatement suivi d'un décollage. L'appareil a effectué cette manoeuvre sans problème et c'est en phase d'approche pour atterrir définitivement que l'accident s'est produit. L'avion se trouvait à une centaine de mètres d'altitude lorsqu'il a décroché. 

L'enquête

Selon le président de l'aéroclub de Saint-Junien, les conditions météo étaient très favorables : ciel ensoleillé, bonne visibilité, pas de vent. Erreur de pilotage ou problème technique, l'enquête devra préciser les causes de l'accident. Depuis ce matin, 8 membres de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (SRTA) et du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) pour la Sécurité de l'Aviation civile sont sur place, appuyés par la brigade de Saint-Junien et de la cellule d'identification criminelle de Limoges. 




 

Sur le même sujet

Les + Lus