Hôpitaux du Limousin : des économies qui inquiètent

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo
© F3Limousin

Le projet est dans les tuyaux depuis février 2015 : le ministère de la santé envisage un plan d'économie de 3 milliards d'euros dans les budgets des hôpitaux. Le 15 mai 2015, le journal "Les Echos" a eu accès aux documents et le Limousin ne sera pas épargné.

Pour faire des économies, Marisol Touraine veut agir sur la masse salariale ce qui entraînera forcément des suppressions de lits. Le ministère de la Santé envisage des coupes dans les budgets de hôpitaux. Le détails des mesures devrait être communiqué avant l'été 2015, mais déjà les Agences Régionales de Santé ont reçu des préconisations.
D'après les documents que le journal "Les Echos" a pu consulter (article du 15 mai 2015), les objectifs d'économies seront atteints par une maîtrise de la masse salariale et la réduction des capacités d'accueil (fermetures de lits et réduction de la durée des séjours).


Le Limousin paiera sa part

Concernant la progression de la masse salariale, les établissements du Limousin passeront de 1.90 % à 1.06 %. Dans le domaine de la réduction des capacités, le ministère table sur une économie de 8 millions d'euros sur les 3 départements. La région ne paiera pas le plus lourd tribut contrairement à la région Rhône-Alpes (-53 millions d'euros) mais participera bien à l'effort global d'une économie espérée de 570 millions d'euros sur trois ans. 

L'inquiétude sur l'avenir

A l'hôpital de Saint-Junien par exemple, l'effort devrait porter sur une augmentation des hospitalisations ambulatoires qui passeraient de 38 % à 60%. Le personnel est inquiet et les élus qui siègent au conseil d'administration de l'établissement ont bien l'intention d'interpeller l'ARS.

Voyez ce reportage de Denis Thibeaudeau et de Margaux Blanloeil
durée de la vidéo: 01 min 28
Inquiétude à l'hôpital de Saint-Junien

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.