Cet article date de plus de 8 ans

Le groupe Albany a présenté un projet de réorganisation des sites de Saint-Junien et Sélestat se soldant par une réduction de 201 postes

La nouvelle est tombée en provenance de Neuhausen en Suisse où se tenait ce mercredi un comité central extraordinaire du groupe
L'usine de Saint-Junien sera concernée par la suppression de 75 emplois qui ne prendraient pas effet avant avril 2014. Un comité d'entreprise se tiendra demain dans l'usine. Mais déjà les premières réactions des salariés traduisent ce soir une grande stupéfaction. Les suppressions annoncées vont en effet au delà des craintes du personnel.

Pour sa part, le maire de Saint-Junien, Pierre Allard a publié un communiqué avec d'autres élus de la communauté de communes Vienne-Glane ( voir le document en bas de page). Les élus demandent l'organisation rapide d'une table ronde, estimant que "ce qui était incompréhensible et injuste il y a neuf mois, reste incompréhensible et injuste aujourd'hui."

Dans un communiqué, Albany International, spécialisé dans la fabrication de tissus techniques pour l'industrie papetière et de matériaux textiles destinés à l'habillage des machines industrielles, expose les raisons de cette décision.

Le groupe explique être confronté depuis plusieurs années "au déclin de ses marchés cibles traditionnel européen et américain et au déplacement de la demande vrs l'Asie et l'Amérique du Nord". Après un premier projet écarté en février, Albany International indique avoir mené au cours des six derniers mois "une démarche de partage et de mise à plat des informations relatives à sa situation économique et industrielle dans le cadre de groupes de travail composés de représentants du personnel".

Albany international s'oriente désormais dans une stratégie de croissance dans le domaine des textiles destinés à l'industrie aérospatiale. "Les postes qui seront créés à l'occasion du développement en France de cette nouvelle activité, qui sera située à Commercy dans la Meuse, seront réservés en priorité, courant 2013, aux salariés concernés par le projet de réorganisation".

Conséquence: le site de Sélestat contribuerait au développement de cette nouvelle activité en tant que centre d'excellence de systèmes de tissage. Le site de Saint-Junien continuerait "à se développer comme centre d'excellence pour les applications destinées à l'industrie des non tissés".

Mais ce projet présenté par la direction du groupe devant le comité central d'entreprise aurait pour conséquence " la réorganisation des activités de production des deux sites industriels de Saint-Junien et Sélestat et s'accompagnerait d'une adaptation des fonctions supports, se soldant par une réduction de 201 postes répartis sur les deux sites".

Le projet, indique Albany International, va être désormais étudié avec les partenaires sociaux dans le cadre de la procédure légale d'information-consultation. 

Communiqué élus Saint-Junien






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
usine albany saint-junien économie