Cet article date de plus de 8 ans

Les salariés d'Albany sont sous le choc au lendemain de l'annonce de la suppression de 75 emplois à Saint-Junien

Après les mesures annoncées la veille par la direction d'Albany International en Suisse, les syndicats demandent en urgence au ministre Arnaud Montebourg une table ronde sur la situation sociale dans le groupe
Le travail a repris ce matin chez Albany à Saint-Junien mais l'ambiance est lourde. Pour Christophe Sardin, délégué du personnel, qui assistait au comité central d'entreprise mercredi à Neuhausen (Suisse) "l'incompréhension est totale" chez les salariés. Les syndicats ont demandé la tenue d'un nouveau comité central d'entreprises qui devrait avoir lieu cette fois en France, sur le site de Sélestat (Bas-Rhin). La réunion du CCE pourrait se tenir cette fois mardi 27 novembre en Alsace. Voici l'ambiance à la mi-journée avec cette interview du délégué syndical Christophe Sardin recueillie par Pascal Coussy:

les élus locaux réagissent


A noter que ce matin le directeur de l'usine de Saint-Junien a réuni le personnel pour leur communiquer les informations suite à la réunion de la veille à Neuhausen. Par ailleurs les élus locaux ont vivement protesté à leur tour dans un communiqué en réclamant également une table ronde.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
usine albany saint-junien social