VIDÉO. "Ces enfants doivent être des passeurs de mémoire" : des habitants d'Oradour sous l'Arc de Triomphe

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Une délégation d'Oradour-sur-Glane s’est rendue au pied de l'Arc de Triomphe ce mardi 6 juin. En hommage aux 643 victimes du 10 juin 1944, les Haut-viennois ont ravivé la flamme du soldat inconnu. Intervenants : Philippe Lacroix, maire d’Oradour-sur-Glane - Benoît Sadry Pdt de l’association nationale des familles des martyrs, maire adjoint d’Oradour-sur-Glane - Agathe Hébras petite-fille de Robert Hébras. Équipe : Justine Salles, Julien Privat, Philippe Ruisseaux. ©FTV

Quatre jours avant les commémorations du 79e anniversaire du massacre d’Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne, une délégation s’est rendue à Paris ce mardi 6 juin. En hommage aux 643 victimes du 10 juin 1944, les Haut-Viennois ont ravivé la flamme du soldat inconnu.

D’Oradour-sur-Glane à l’Arc de Triomphe. Neuf enfants faisant partie de la délégation du village martyr ont ravivé la flamme du soldat inconnu, la flamme de la nation. Des élèves impressionnés par cette cérémonie de commémoration.

On a été déposer la gerbe devant le soldat inconnu. C’est impressionnant ? Oui un peu.

Ambre, 10 ans

Ça apprend sur le monde et c’est très important de retenir cette date parce qu’il y a beaucoup de personnes qui se sont battues pour la patrie.

Sovan, 10 ans

C'est pour conserver l’histoire.

Amélie

Un symbole fort

Des enfants qui incarnent un symbole fort, pour que perdure la mémoire de ce 10 juin 1944 où 643 civils furent massacrés par les nazis de la Division Das Reich.

« Ces enfants doivent être des passeurs de mémoire, ce sont eux qui bâtiront la France de demain, donc des cérémonies comme celle-là restent des cérémonies extrêmement importantes, explique Philippe Lacroix, maire d’Oradour-sur-Glane. C’est très bien qu’ils y participent. » 

 

C’est la première fois qu’Oradour-sur-Glane est honoré ici, au pied de l’Arc de Triomphe.

« C’était important pour Oradour de s’associer à la mémoire de ceux qui sont tombés pour nous ramener la liberté en ce 6 juin, précise Benoît Sadry, président de l’Association Nationale des Familles des Martyrs et maire adjoint d’Oradour-sur-Glane. C’était aussi une façon, quatre jours avant les commémorations d’Oradour de mettre en lumière la mémoire et la continuité du souvenir qu’on doit porter aux 643 victimes d’Oradour. » 

Une cérémonie présidée par la secrétaire d’État chargée des anciens combattants et de la mémoire pour une semaine de commémorations pour la première fois sans Robert Hébras. Décédé en février dernier, il était le dernier survivant du massacre d’Oradour.

Ce sera le premier 10 juin où je serai seule, où mon grand-père ne sera pas là. Je pense que c’est un honneur de plus fait à Oradour auquel il aurait aimé assister.

Agathe Hébras, petite-fille de Robert Hébras

Les commémorations du 79e anniversaire du massacre d’Oradour auront lieu ce samedi 10 juin. Les enfants sont repartis de Paris avec des souvenirs gravés dans leur mémoire.

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité