Ils volaient des grands crus en région bordelaise : 25 personnes interpellées

Les malfaiteurs interpellés sont soupçonnés d'avoir cambriolé plusieurs entrepôts de Gironde. Plus de 900 bouteilles de grands crus ont été saisies par les policiers et les gendarmes lors des interpellations.

Au total, 25 personnes ont été interpellées
Au total, 25 personnes ont été interpellées © Gendarmerie nationale

Les premiers délits remontent au mois de septembre 2019. Des vols en réunion, avec effraction, commis dans différents entrepôts de négociants en vin de la métropole bordelaise. La brigade de répression du banditisme et la sûreté départementale se saisissent de l'enquête. Une information judiciaire est ouverte par le parquet de Bordeaux.

Plus d'un million d'euros de préjudice 


Quelques mois plus tard, trois cambriolages sont commis dans des entrepôts de Carbon-blanc et une grande surface à Léognan. Le préjudice dépasse le million d'euros. La gendarmerie qui enquête sur ces dossiers identifie alors une deuxième équipe de malfaiteurs. Une deuxième information judiciaire est ouverte.
Des similitudes entre les deux cambriolages conduisent alors gendarmes et policiers à unir leurs forces et leurs ressources. 

Interpellation en Gironde, Dordogne et dans la Loire


Mardi 8 décembre, pas moins de 76 policiers sont sur le pied d'œuvre en Gironde, en Dordogne et dans la Loire. Quatorze personnes sont interpellées et entendues.
Simultanément, 140 gendarmes interpellent onze autres personnes en Gironde et en Dordogne. Les domiciles sont perquisitionnés et les véhicules ayant servi aux vols et munis de fausses immatriculations, sont saisis. Les forces de l'ordre retrouveront 150 000 euros en espèce, et 200 000 sur des comptes bancaires, également saisis. 

Plus de 900 bouteilles, issues de vols déjà identifiés, ont été retrouvées
Plus de 900 bouteilles, issues de vols déjà identifiés, ont été retrouvées © Gendarmerie nationale

Des Mathusalem saisis


Plus de 900 bouteilles de grands crus sont saisies pour vérification, "la majorité de ce butin provenant de vols déjà identifiés", précise la gendarmerie dans un communiqué. Parmi les bouteilles, des Château Margot, Lafite Rothschild, Romanée Conti ou encore des Château d'Yquem, dans des contenances pouvant aller jusqu'au Mathusalem, soit une bouteille de six litres. 

Les personnes interpellées ont été placées en garde à vue. Cinq sont placées sous contrôle judiciaire et l'une se retrouve en détention provisoire. Les autres doivent être présentées au magistrat instructeur dans la journée de ce vendredi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie faits divers