1er tour pour le maintien

Publié le Mis à jour le
Écrit par G.D (avec l'AFP)

L'épicentre du rugby se déplace t-il ? 6 des 7 équipes qui luttent pour le maintien sont du grand quart sud-ouest.

video title

Rugby : match de la peur pour l'Union face à Agen

L'union Bordeaux Bègles doit remporter 2 des 3 derniers de Top 14 pour se maintenir. La réception d'Agen cet après-midi sonne comme l'heure de vérité pour les béglais.

A trois journées de la fin du championnat, Agen, Perpignan, Biarritz, Brive, Bordeaux-Bègles, et Bayonne sont menacés de relégation.

Aux portes du maintien:

. Agen (8e, 48 pts, se déplace à Bordeaux-Bègles):

Mathématiquement, le SUA n'est pas encore officiellement sauvé. Un résultat samedi à Bègles devrait sceller définitivement sa présence en Top 14 la saison prochaine. En revanche, une double défaite sans bonus à Bordeaux et Bayonne, cumulée à des résultats vraiment contraires (victoire de Brive à Toulouse ou Clermont) pourraient faire ressurgir le spectre de 2007 du côté d'Armandie.

. Perpignan (9e, 44 pts, se déplace au Stade Français):

L'Usap devrait conserver sa place dans l'élite s'il poursuit sur sa lancée, avec deux succès consécutifs face à Bayonne (47-9) et Toulouse (25-10).

"On a notre destin entre nos mains. Il faut encore prendre cinq à six points face au Stade Français et Lyon pour ne pas jouer notre avenir en Top 14 lors de la dernière journée à Bordeaux-Bègles", a résumé l'entraîneur Bernard Goutta.

Ils vont lutter jusqu'au bout:

. Biarritz (10e, 43 pts, reçoit le Racing):

Pour vivre une fin de saison tranquille et se consacrer au Challenge européen, qui pourrait lui ouvrir les portes de l'Europe en cas de succès final, le BO ne devra surtout pas se manquer samedi face au Racing sous peine de se retrouver en fâcheuse posture.

"Cette lutte pour le maintien est très serrée, ça va se jouer certainement au niveau des bonus pris, prédit le directeur sportif Laurent Rodriguez. Et nous, en cas d'égalité, on n'est pas très bien (goal-average particulier défavorable face à Bayonne, Brive et Perpignan). Ca passe obligatoirement par une victoire contre le Racing".

. Brive (11e, 42 pts, se déplace à Toulouse):

Roi du bonus (12) et jamais relégable cette saison, le CAB possède de loin le calendrier le plus compliqué avec deux déplacements chez les ténors Toulouse et

Clermont, et la réception « importantissime » de Bordeaux-Bègles dans l'intervalle.

"Cela va nous donner un suspense total et permanent, confirme Mola. Il faudra faire preuve de courage, d'abnégation. Si on ne veut compter sur personne, il faut avoir 48 points. A 47, cela dépendra de l'adversaire qui sera à égalité avec nous. A 46, il faudra une contre-performance d'un de nos concurrents".

. Bordeaux-Bègles (12e, 41 pts, reçoit Agen):

Le promu girondin, qu'on a cru sauvé deux fois cette saison après des victoires sur Lyon et Toulouse, végète encore en eaux troubles mais possède encore son destin en mains s'il gère bien ses deux réceptions d'Agen et de Perpignan, le futur club de son manageur Marc Delpoux.

"On joue des matches au couteau depuis le début de saison, reconnaît Etcheto. On nous dit +si vous les perdez, c'est fini, si vous les gagnez, vous êtes sauvés+. Cette équipe, c'est un peu comme Rantanplan, elle a des bouffées d'intelligence ou des bouffées de stupidité. Ce seront les plus déterminés, intelligents et généreux qui s'en sortiront".

. Bayonne (13e, 38 pts, se déplace à Lyon):

L'Aviron, qui respire depuis son succès lors du derby basque, a une belle carte à jouer s'il ne revient pas bredouille de son déplacement (11 défaites en 11 matches à l'extérieur) à Lyon, dernier du classement et en ballottage très défavorable pour le maintien.

"Nous devons absolument rester concentrés sur les rencontres face à Lyon et Agen. C'est un gros match de 160 minutes, estime l'ailier Yoann Huget. Nous devons créer une dynamique encore plus positive en allant gagner à l'extérieur. Maintenant, on ne calcule plus rien. Nous l'avons trop fait cette saison".