Cet article date de plus de 8 ans

Bordeaux, vent de folie à Chaban-Delmas

Les Girondins de Bordeaux ont battu l'Etoile rouge de Belgrade (3-2), et se qualifient pour la phase de groupes
© © JEAN-PIERRE MULLER / AFP
video title

résumé de la soirée europa ligue Bdx / Belgrade

Hier soir, les Girondins de Bordeaux ont franchi les barrages de l'Europa League, en battant l'étoile rouge de Belgrade au stade chaban delmas. 3 buts à 2.

Ce Bordeaux-là a de la bouteille et de l'énergie. Menés 1-0 à la mi-temps par l'Etoile rouge de Belgrade, les Girondins ont renversé une situation compromise lors du barrage retour de la Ligue Europa. Réduits à dix, ils ont arraché leur qualification grâce à Gouffran (2) et Jussié dans les arrêts de jeu. Une victoire 3-2 qui fera date cette saison
Pour l'odeur de la Coupe d'Europe, il fallait aller à Chaban-Delmas ce soir. L'enjeu aidant (0-0 à l'aller), Girondins et Serbes ont fait le spectacle tout en ménageant le suspense jusque dans les arrêts de jeu. Bordeaux a tout fait pour se compliquer la tâche. Surpris par Mladenovic juste avant la pause, il lui fallait marquer deux buts pour se qualifier. Animés d'un sentiment de révolte, les Girondins sont allés au bout d'eux-même pour gagner leur billet. Après un superbe travail de Jussié à droite, c'est Gouffran qui montrait la voie d'un énorme coup de tête (1-1, 53e). En écopant d'un deuxième carton jaune Maurice-Belay prenait lui la direction du vestiaire. Et Bordeaux se retrouvait à dix avec encore un but à inscrire. Vent de folie à Bordeaux

Grâce à sa qualité de coup franc, rien n'était impossible. Sur l'un d'eux, Obraniak déposait la balle sur la tête de Jussié qui n'avait plus qu'à placer le ballon au bon endroit (2-1, 71e). L'étoile Rouge manquait alors de perdre les pédales. Les cartons pleuvaient pendant que Bordeaux tentait de gérer son avance. Sur un corner, Mikic surgissait après un gros cafouillage et redonnait la qualification aux Serbes (2-2, 89e). Jamais abattu, Obraniak repartait au combat. Il s'emparait du ballon dans la surface et se faisait crocheter par le gardien Bajkovic. Penalty indiscutable et balle de match pour Gouffran. Sans élan, l'attaquant girondin trouvait les filets serbes (2-3, 90e+2). Chaban-Delmas exultait. La magie de la Coupe d'Europe avait encore frappé. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux