Cet article date de plus de 9 ans

L'effort selon Malaty

Benjamin Malaty a pris la 19e place en 2h13 au marathon de Paris le week end dernier. C'est le premier Français.
video title

video title

Talence, B. Malaty, marathonien à l'entrainement

Le licencié de l'US Talence il s'entraine pour le marathon de Paris 2012.

C'est une très belle performance pour le Lot-et-Garonnais, licencié à Talence, d'autant qu'il s'agit de son premier marathon. "C'est super, il n'y a que du positif. Je savais que j'en étais capable. Maintenant, pour les prochains marathons, j'espère courir en 2h10", a-t-il déclaré.

L'objectif est atteignable et il ouvrirait sur une belle récompense : une qualification pour les Jeux Olympiques (à 2h10). A Paris, aucun Tricolore n'a réussi à accrocher les minima pour Londres.

Benjamin Malaty n'est pas un marathonien de longue date. A 25 ans, le Champion de France de cross-country à La Roche-sur-Yon en mars dernier et champion d'Europe par équipe à Velenje fin 2011, a préféré voir du côté du marathon, si l'herbe n'était pas plus verte, plutôt que de s’acharner sur la piste, où auteur des chronos moyens (3’44’’ sur 1500m et 13’47’’ sur 5000m), il ne se serait pas qualifié pour les grands championats.

Alors, sa place de premier Français à Paris, il la savoure. "Je suis vraiment satisfait du chrono. Les dix derniers kilomètres sont très, très durs. A l’entrainement, on ne peut pas se mettre à ce niveau de fatigue. Les mollets, les quadriceps, j’ai vraiment souffert. Mais c’est super. On est encouragé tout au long du parcours. Beaucoup de gens m’ont reconnu. J’ai vraiment été poussé. Ça m’a beaucoup aidé".

Benjamin Malaty est l'invité du midi pile de France 3 Aquitaine ce mardi

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme