• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

JO 2024 : Hossegor, Capbreton, Biarritz et Seignosse font candidature commune pour accueillir les épreuves de Surf

© France 3 Euskal Herri / Stéphanie Deschamps
© France 3 Euskal Herri / Stéphanie Deschamps

Les communes landaises d'Hossegor, Seignosse et Capbreton s'associent avec Biarritz pour présenter une candidature commune et accueillir les épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

Par MK avec Stéphanie Deschamps

Il y aura-t-il des épreuves des Jeux olympiques sur la côte basco-landaise? C'est en tout cas un souhait émis par de nombreuses communes. Hossegor, Capbreton, Seignosse et Biarritz, ainsi que le département des Landes et la communauté de communes de Maremne-Adour-Côte sud (qui regroupe 23 communes) se sont associés pour déposer une candidature. L'objectif : accueillir les épreuves de surf des JO de Paris 2024.

 

Pas encore au programme des JO 2024

Un pari sur le long terme : si le surf est bien au programme de Tokyo 2020, la discipline n'est pour l'instant pas encore inscrite en tant que sport additionnel pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

C'est en décembre 2020 seulement que le CIO prendra sa décision, à l'issue des JO au Japon. Les sports additionnels qui sont au nombre de cinq pour les JO de Tokyo-2020 (baseball-softball, karaté, surf, skateboard et escalade) seront moins nombreux aux JO de Paris, avait déjà expliqué Tony Estanguet, président du Comité d'organisation de Paris-2024.

 

Concurrence de Lacanau

"Si le surf est retenu comme discipline olympique, ce sera probablement en Aquitaine", avait ajouté ce même Tony Estanguet.
Dans la région, Lacanau avait déjà fait acte de candidature, en partenariat avec Bordeaux métropole. "Cette concurrence sera très importante pour démontrer à Paris que le territoire est vraiment derrière notre discipline, estime Jean-Luc Arassus, président de la Fédération française de surf et invité du 19/20. Et j'espère que nos candidatures persuaderont Paris que le surf est très important pour 2024."


Le projet d'organiser les épreuves de surf au JO de Paris est également évoqué à Sevran, en Seine-Saint-Denis, avec la création d'une piscine à vagues, ou encore à Royan.

 



En octobre 2017, les communes landaises d'Hossegor, Seignosse et Capbreton avaient envisagé déjà une candidature commune. Le fait de s'associer désormais avec Biarritz, dans les Pyrénées-Atlantiques, devrait rajouter du poids dans la balance.


"C'est exceptionnel cette belle union. On s'unit pour être plus forts, et le terrain entre Biarritz et Hossegor est complémentaire. Entre les plages, les vagues, l'hôtellerie, les infrastructures… ça sera très fort", s'est réjoui Miky Picon, surfer professionnel et ambassadeur de la candidature #Wesurf2024.


 


La candidature basco-landaise devrait rassembler environ une trentaine de kilomètres de plage. "Entre Biarritz et Seignosse il y a toujours de quoi surfer, avec des vagues de renommée mondiale", assure Miky Picon.


Voir le reportage de France 3 Euskal Herri 
 
JO 2024 : Les épreuves de surf auront-elles lieu sur la cote basco-landaise ?

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus