L'île de ré, le petit coin de paradis d'Allain Bougrain-Dubourg

Le petit coin de paradis d'Allain Bougrain-Dubourg a toujours été l'île de Ré, en Charente-Maritime. Le président de la ligue pour la protection des oiseaux a partagé son temps entre Paris et Ré la blanche.

Son amour pour la nature, les animaux, l'écologie, c'est sans doute sur l'île de Ré qu'Allain Bougrain-Dubourg l'a puisé. Depuis son enfance il a arpenté les plages, les marais, les dunes de l'île et y a découvert un autre monde.

Pour moi, l'horizon c'était tout le reste de la planète. C'était pour moi le grand nord avec les ours blancs, le sud avec les manchots, c'était l'Afrique, c'était les anacondas en Amérique du Sud. Et j'ai eu le bonheur d'aller rejoindre tous ces animaux sur leur territoire. Mais j'ai commencé par les regarder d'ici, figurez-vous. 

Allain Bougrain-Dubourg

Ce n'est donc pas un hasard si Allain Bougrain-Dubourg a passé sa vie à défendre la nature, les animaux, les oiseaux. Aujourd'hui président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, il aime aller obsever les migrateurs qui font esacle dans la réserve naturelle de Lilleau des Niges au Fier-d'Ars. Il y en a des millers venus d'un peu partout sur la planète.

Lilleau des Niges, c'est le paradis des oiseaux, par conséquent c'est un paradis pour moi. C'est un lieu qui, en hiver, accueille tous les oiseaux, ceux de Sibérie notamment. Il y a des bernaches cravant qui arrivent après 6.000 kilomètres de migration et qui viennent se réfugier ici. Il y a près de 50.000 oiseaux dans ce lieu, c'est un havre de paix.

Allain Bougrain-Dubourg

Un peu plus loin, sur la plage de Montamer à Sainte-Marie-de-Ré, ce sont les galets au sol qui attirent son attention. Pas n'importe quels galets. Des pierres rondes et lourdes qui racontent des histoires.

Ces galets, c'est ce que l'on appelle des pierres de lest. C'est avec ces cailloux que l'on lestait les bateaux qui partaient notamment au Canada, qui allaient pêcher du côté de Terre-Neuve, et après quand ils revenaient, ce lest ils le déchargeaient ici sur les plages. Je trouve ça très émouvant parce que c'est un galet qui a été roulé très probablement par le fleuve Saint-Laurent et qui se retrouve ici sur l'île de Ré. Il nous raconte une histoire tout simplement.

Allain Bougrain-Dubourg

Ce coin de paradis, Allain Bougrain-Dubourg le préserve, mais le partage aussi.

Un coin de paradis, ça doit se partager parce que tout seul, on peut finir par douter que c'est le paradis. Si vous avez quelqu'un d'autre à côté de vous qui éprouve les mêmes émotions, c'est que vous êtes dans le paradis.

Allain Bougrain-Dubourg

 

Reportage Frédéric Cartaud, Cédric Cottaz et Nicolas Colombeau.

Le petit coin de paradis d'Allain Bougrain-Dubourg ©France 3 Nouvelle aquitaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement littoral aménagement du territoire