La colère de Ségolène Royal contre Alain Rousset

Publié le Mis à jour le
Écrit par BD avec François Privat
Alain Rousset et Ségolène Royal lors d'une rencontre avec les syndicats d'Airbus.
Alain Rousset et Ségolène Royal lors d'une rencontre avec les syndicats d'Airbus. © Maxppp

"Lamentable", "réglement de comptes", l'ex-présidente de la région Poitou-Charentes et actuelle ministre de l'Ecologie ne mâche pas ses mots pour qualifier les récentes déclarations d'Alain Rousset concernant les finances de l'ex-région Poitou-Charentes.

Au téléphone, Ségolène Royal s'est montrée particulièrement remontée depuis qu'elle a pris connaissance de l'interview accordé par Alain Rousset à nos confrères de Sud-Ouest et de la Nouvelle République du Centre. Le président de la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes y expliquait ce matin que ses services avaient relevé des dysfonctionnement importants dans le budget de l'ancienne région Poitou-Charentes.

C’est lamentable, c’est un règlement de compte… C’est porter atteinte à la réputation de Poitou- Charentes et de ses entreprises !"
Ségolène Royal.

La ministre de l'Ecologie a donc décidé de porter l'affaire sur un plan politique en dénonçant "un règlement de compte avec Jean-François Macaire qui s’est présenté contre Alain Rousset." Elle ajoute aussi : "des procès d'intention sont faits, à l'initiative de nos adversaires politiques. En jouant contre nos intérêts communs (celle de la majorité politique de la nouvelle grande région ALPC NDR), nos adversaires en profitent."

Ségolène Royal n'exclut pas de porter plainte pour diffamation. Contre qui et quand ? Elle répondra sans doute à ces questions dans les jours qui viennent.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.