La couverture vaccinale progresse en Poitou-Charentes

La situation sanitaire s'améliore en Poitou-Charentes à mesure que progresse la vaccination. Á ce jour, plus de 530.000 habitants de la région ont reçu une première dose de vaccin.

Vaccinodrome - Poitiers
Vaccinodrome - Poitiers © Freddy Vetault - France Télévisions

L'Agence Régionale de Santé a publié les chiffres de l'épidémie pour la semaine passée et la situation sanitaire s'améliore. Le virus continue à circuler, mais les taux d'incidence sont à la baisse.

Sur les quatre départements de la région, ce sont toujours les Deux-Sèvres qui ont le taux d'incidence le plus élevé, il est à 205 cas pour 100.000 habitants. C'est encore élevé, mais c'est 55 points de moins que la semaine précédente.

Dans la Vienne le taux est de 130,1 c'est toutefois une baisse de 80,7 points.

Vient ensuite la Charente où l'on compte encore 118,6 cas pour 100.000 habitants, c'est une baisse de 20,1 points.

En Charente-Maritime le taux est de 104,9 (moins 33,4 points).

La couverture vaccinale progresse

Plus de 530.000 habitants de la région ont reçu une première dose de vaccin.et c'est en Charente-Maritime que l'on vaccine le plus avec 197.855 habitants, cela représente 30,6% de la population.

Dans la Vienne, 129.557 personnes ont reçu une première dose, c'est 29,6% de la population. 

Dans les Deux-Sèvres, 102.985 premières injections, soit 27,6% des habitants.

Enfin en Charente, 100.574 habitants ont reçu une première dose, soit 28,9% de la population.

De nouvelles tranches d'âge ont accès aux vaccins

L'accès à la vaccination s'ouvre désormais aux personnes de 50 ans et plus, qui peuvent prendre rendez-vous à compter de ce jour, pour se faire vacciner à partie du lundi 10 mai, aux  personnes âgées de 16 et 17 ans atteintes de pathologies à très haut risque de forme grave de Covid-19.

Et puis tous les majeurs auront la possibilité de prendre rendez-vous pour se faire vacciner, en cas de doses non-utilisées le lendemain (créneaux de RDV disponibles), dès le 12 mai.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société